Nantes : Une fresque monumentale et collaborative sur le CHU, pour remercier les héros de la crise

ART L’oeuvre, pilotée par l’artiste nantais Docteur Paper, vise à remercier les soignants et personnes en première ligne dans la lutte contre la crise sanitaire

Frédéric Brenon

— 

L'œuvre d'art murale de Doctor Paper est visible rue Gaston-Veil, près des Urgences du CHU.
L'œuvre d'art murale de Doctor Paper est visible rue Gaston-Veil, près des Urgences du CHU. — F.Brenon/20Minutes

C’est une œuvre monumentale, longue de 20 m, qui est inaugurée ce jeudi matin, rue Gaston-Veil, à deux pas du service des urgences du CHU de Nantes. Baptisée « Notre ville imaginaire », cette fresque représentant une succession de bâtiments, immeubles, boutiques ou de véhicules a été réalisée par l’artiste nantais Jérôme Baillet, alias Docteur Paper​. Mais il n’a pas travaillé seul, loin de là. Plus de 850 personnes ont participé à ce projet collaboratif entamé il y a un peu plus d’un an, lors du premier confinement.

L’artiste avait proposé au grand public d'envoyer des dessins de façades ou d’éléments urbains sortis de leur imagination. Il a finalement reçu près de 1.500 dessins provenant des quatre coins du monde, « du gribouillage du petit Adam de 22 mois au paysage coloré de Françoise, 83 ans ». « Des tracés existants et tremblants côtoient des coups de crayon experts. Du pastel, du crayon de couleur et du feutre fluo se mélangent aux traits et aux ombres en noir. Le résultat était totalement incertain, mais tout fonctionne très bien ! », justifie Docteur Paper, dans la présentation de l’œuvre.

La fresque murale collaborative de Docteur Paper.
La fresque murale collaborative de Docteur Paper. - F.Brenon/20Minutes

Visible au moins trois ans

L’artiste nantais a souhaité offrir cette drôle de « ville imaginaire » à tous les participants et à toutes les personnes mobilisées pendant la crise sanitaire. Et après une première exposition au jardin du Muséum d’histoire naturelle, l’œuvre peut être exposée sur un mur du site hospitalier, à la vue de tous, en collaboration avec le CHU de Nantes et le collectif Arty Show. « L’envie, le besoin même, que ce projet serve d’une manière ou d’une autre à remercier nos services de santé était dans ma tête depuis le début du projet », se réjouit Docteur Paper.

L’œuvre a vocation à rester à son emplacement pendant « au moins trois ans ».