Nantes : Devenues incontournables, les guinguettes se multiplient avec les beaux jours

CHILL Ces lieux de vie et de restauration, dont certains rouvrent leurs portes ce week-end, sont de plus en plus prisés

Julie Urbach

— 

La Station nuage, à Saint-Sébastien-sur-Loire près de Nantes
La Station nuage, à Saint-Sébastien-sur-Loire près de Nantes — J. Urbach/ 20 Minutes
  • Dans l'agglo nantaise, les guinguettes sont de plus en plus nombreuses à animer les bords de Loire quand arrive l'été.
  • Station Nuage, 40 pieds, la Sablière... Ces lieux de vie et de restauration, dont certains rouvrent ce samedi, attirent des publics variés grâce à une ambiance «à la cool».

Depuis quelques jours, quand il fait beau, la file d’attente s’étale sur plusieurs dizaines de mètres à l’heure de l’apéro. A Nantes, les clients n’ont pas mis bien longtemps à retrouver le chemin de la guinguette 40 pieds, quai de la Fosse, ou de celle du belvédère, située sur l’île de Nantes. Il faut dire que ce type d’espace bar et restauration, entouré de verdure et en bord de Loire, n’aurait que des avantages, surtout en période de crise sanitaire. « Il y a une super vue, de la musique, des jeux, et surtout de l’espace, énumère Anais, une habituée. Pas besoin d’être collés les uns sur les autres pour passer un bon moment. Et les prix ne sont pas excessifs. »

Depuis quelques années déjà, les guinguettes éphémères se multiplient à vitesse grand V à Nantes et dans toute l’agglo quand arrive l’été. A Saint-Sébastien sur l’île Forget, la Station Nuage vient par exemple de rouvrir ses portes après une « très bonne saison de lancement ». Aménagée dans une ancienne écurie, cette buvette peinte en bleu et au look surprenant a tout de suite trouvé son public, ou plutôt ses publics. Car si ces lieux séduisent autant, c’est aussi parce qu’ils attirent une population variée, sur une vaste plage horaire. « Il y a des sportifs qui s’arrêtent après leur footing, des jeunes à l’apéro, des familles qui viennent manger des moules le week-end et restent tout l’après-midi, détaillent Alan, le barman et Chichi, le gérant des lieux. C’est une ambiance à la cool, où l’on peut prendre son temps. Si c’est plein, pas de problème, on boit son verre assis dans l’herbe. »

La Guinguette du belvédère, en juin 2020
La Guinguette du belvédère, en juin 2020 - J. Urbach/ 20 Minutes

La Sablière, Mauves balnéaire…

Des espaces de liberté sur lesquels mise à fond l’équipe du Voyage à Nantes, qui a inclus la Station Nuage dans son parcours et rouvre ce week-end trois autres étapes : dès samedi, les tablées de la Sablière (à Sainte-Luce) et cabines de plage réinventées de Mauves balnéaire (à Mauves-sur-Loire) seront de nouveau accessibles. Tout comme le parc du château de la Frémoire, en bord de Sèvre, où l’on déguste homard, crustacés et muscadet à des prix raisonnables. « Au vu du succès de la fréquentation, l’idée était même de pouvoir ouvrir ces sites dès le mois de mai, ce qui n’a pas pu se faire cette année en raison de la situation sanitaire, confie Aurélie Peneau, directrice développement touristique du VAN. Plus que de simples terrasses, ce sont des lieux de convivialité, de retrouvailles, où l’on n’est même pas obligés de consommer, si l’on veut juste profiter du cadre. »

Une nouvelle guinguette, appelée Atypik, complètera une liste déjà longue dès vendredi soir prochain. Située à port Lavigne, gérée par la mairie de Bouguenais, elle proposera jusqu’à mi- juillet boissons, petite restauration et « activités éclectiques » (yoga, concerts, théâtre…). A la Chapelle-sur-Erdre, un lieu un temps présenté comme une guinguette (et qui a suscité des inquiétudes chez les riverains) sera quant à lui inauguré au mois de juillet dans le cadre du VAN. Il s’agira d’un « espace de contemplation » le long de l’Erdre mais qui ne proposera ni bar ni animations, précise le Voyage à Nantes.