Le blues d'un chat noir au lieu unique

David Prochasson

— 

« Le hip-hop, c'est le blues des années 2000. » Troisième pièce d'un projet débuté en 2005, Chat noir, chat blues s'inspire des ambiances du chanteur américain Tom Waits et des films d'Emir Kusturica. « Je suis comme un chat de gouttière, un anti-héros qui observe la rue, ses vices et ses vertus », explique Pierre Bolo. En résidence au Lieu Unique, le chorégraphe et danseur poursuit son travail autour d'un personnage (l'intériorité) et d'un lieu (l'intérieur). Habité par l'esthétique du hip-hop, il mêle les danses au sol issus du break aux mouvements robotiques du pop. Pour s'accompagner, Pierre Bolo a remixé ou créé sa propre bande-son. Son solo sera suivi par Fièvre, une pièce de deux danseurs brésiliens qui cherchent à retranscrire les violences vécues par les habitants des favelas.

Jusqu'à jeudi à 20 h 30 au Lieu Unique. De 8,50 à 17 eur. Résas : 02 40 12 14 34.