Coronavirus à Nantes : La discothèque Cuba Libre sanctionnée après plusieurs soirées clandestines

FÊTE L'établissement, déjà interdit de recevoir du public, devra rester fermé pendant au moins trois mois, annonce la préfecture de Loire-Atlantique

F.B.

— 

L'entrée menant au Cuba Libre, établissement nocturne situé à Bouaye, au sud de Nantes.
L'entrée menant au Cuba Libre, établissement nocturne situé à Bouaye, au sud de Nantes. — F.Brenon/20Minutes

Elle se trouve dans un endroit relativement isolé, entre Bouaye et Bouguenais, au sud de Nantes. La boîte de nuit Le Cuba Libre vient d’être sanctionnée d’une fermeture administrative d’une durée minimum de trois mois, soit jusqu'au 9 juillet inclus, annonce la préfecture de Loire-Atlantique. Les autorités reprochent à cet établissement nocturne d'avoir loué sa salle à plusieurs reprises pour l’organisation de soirées clandestines ces derniers mois.

Dernièrement, dans la nuit du vendredi 2 au 3 avril, une cinquantaine de personnes avaient ainsi été verbalisées par les forces de l'ordre pour avoir participé à un rassemblement festif illégal en raison du couvre-feu. Les gendarmes s’étaient déjà déplacés au Cuba Libre en mars et en décembre.

Les discothèques sont contraintes à la fermeture depuis un peu plus d’un an compte tenu de l’épidémie de coronavirus.