Nantes : « Rentrez, braves gens ! »… La chorale des intermittents sillonne les rues pour annoncer le couvre-feu

INSOLITE La petite troupe interpelle chaque soir les passants en leur demandant, en chantant, de rentrer avant l’horaire fatidique de 18h

Frédéric Brenon
— 
La chorale des intermittents du spectacle parcour les rues de Nantes en alertant de l'imminence du couvre-feu.
La chorale des intermittents du spectacle parcour les rues de Nantes en alertant de l'imminence du couvre-feu. — F.Brenon/20Minutes

« Couvre-feu, rentrez braves gens. Tout va bien… » Le refrain commence à être bien connu des riverains du centre-ville de Nantes. Depuis lundi, cette étonnante chorale déguisée sillonne en effet les rues une demi-heure avant l’horaire fatidique de 18h, afin de prévenir les passants de l’imminence du couvre-feu. La chanson, répétée en boucle et ponctuée systématiquement d’un décompte minuté, s’achève sur les marches du théâtre Graslin, où le passage à 18h est accompagné d’un hurlement de sirène au mégaphone. Puis de la fuite des choristes en courant.

Cette « performance » est évidemment à prendre au deuxième degré. Elle est l’œuvre d’une quinzaine d’artistes, qui entendent dénoncer avec humour « le ridicule » de certaines restrictions sanitaires imposées par le gouvernement. La petite troupe fait partie des intermittents du spectacle qui occupent l’emblématique opéra-théâtre Graslin « jusqu’à la réouverture des lieux culturels ». Ce mercredi soir, les occupants y passeront leur huitième nuit consécutive. La chorale du couvre-feu, elle, sera de retour jeudi soir.