Pays-de-la-Loire : La région décide d’investir pour aider les communes à lutter contre l’insécurité

POLITIQUE Le conseil régional prévoit d'octroyer trois millions d'euros aux communes des Pays-de-la-Loire, en particulier aux plus grosses

Frédéric Brenon
— 
La présidente de la région Pays-de-la-Loire Christelle Morançais
La présidente de la région Pays-de-la-Loire Christelle Morançais — Jean-Francois MONIER / AFP

Il veut dépenser trois millions d’euros pour une compétence qui n’est pas la sienne mais celle des communes. Le conseil régional des Pays-de-la-Loire a annoncé lundi le déploiement d’un « pacte régional de la sécurité » dont l’objectif prioritaire est « d’épauler les maires et les présidents d’intercommunalités » dans leur lutte contre l’insécurité.

Cette dépense de trois millions d’euros, qui doit toutefois être validée par la majorité des conseillers régionaux réunis en session fin mars, sera principalement versée aux cinq chefs-lieux des départements : Nantes, Angers, Le Mans, La Roche-sur-Yon et Laval. Elle servira à financer des équipements pour les policiers municipaux, des caméras de vidéoprotection, ou encore le fonctionnement des centres de supervision urbains.

Un plan pour séduire les électeurs ?

« Face à l’insécurité qui grandit et qui suscite l’inquiétude de nos concitoyens, nous avons décidé d’en faire plus et de tendre la main aux maires qui sont en première ligne pour protéger les habitants », justifie Christelle Morançais (LR), présidente du conseil régional.

Le chef de file de l’opposition, le socialiste Christophe Clergeau, considère que le « saupoudrage » des dépenses annoncées rendra l’intervention « totalement inefficace ». Il reproche aussi à Christelle Morançais « d’instrumentaliser l’institution régionale pour mener campagne », à trois mois des élections régionales. Les élus écologistes dénoncent également un « plan précipité et à vocation uniquement électoraliste ».

Ces dernières années, le conseil régional des Pays-de-la-Loire a déjà dépensé 8 millions d’euros pour renforcer la sécurité des lycées et a fait installer des caméras dans de nombreux TER.