Coronavirus à Nantes : La consommation d’alcool interdite sur les bords de Loire et de l’Erdre

INTERDICTION Le préfet prend des mesures contre les rassemblements festifs pendant tout le mois de mars

F.B.

— 

L'Erdre à Nantes.
L'Erdre à Nantes. — F.Brenon/20Minutes

Malgré des chiffres de contamination bien en deçà de la moyenne nationale, « la vigilance reste de mise » dans la lutte contre le coronavirus en Loire-Atlantique, répètent les autorités. Constatant la présence de regroupements de personnes sur les bords de l’Erdre et de la Loire à la faveur des beaux jours, le préfet du département, Didier Martin, a donc décidé d’interdire la consommation de produits alcoolisés sur les berges à Nantes.

Cette interdiction de consommation sur la voie publique débute ce vendredi matin et reste en vigueur jusqu’au 5 avril, au moins. Elle s’applique à toutes les rives de Loire nantaises, mais aussi celles de l’Erdre, du cours des 50-Otages au pont de la Jonelière. Le square Daviais, le square Elisa-Mercoeur, le quai de Turenne et le parvis Neptune sont également concernés.

Pas de rassemblements festifs à caractère musical

« Les forces de l’ordre effectuent un peu plus de verbalisations depuis quelques jours, il ne faudrait pas assister à un relâchement des comportements », commente le préfet.

Par ailleurs, toujours dans cette logique de « limiter tout comportement de nature à augmenter les risques de contagion », le préfet de Loire-Atlantique a aussi décidé d’interdire dans tout le département, jusqu’au 6 avril, les rassemblements festifs à caractère musical. Les rave parties et autres sound systems sont principalement visés.