Nantes : CHU, aéroport, cathédrale… Les annonces tous azimuts de Jean Castex lors de sa visite

ANNONCES Le Premier ministre Jean Castex était en déplacement à Nantes ce vendredi matin

Julie Urbach

— 

Johanna Rolland et Jean Castex lors de la visite du Premier ministre à Nantes, le 26 février 2021
Johanna Rolland et Jean Castex lors de la visite du Premier ministre à Nantes, le 26 février 2021 — S. Salom Gomis/ SIPA
  • Une belle enveloppe financière pour Nantes a été promise par le Premier ministre ce vendredi matin.
  • Des financements pour la reconstruction de la cathédrale, le futur CHU et le fonds d’aide à l’insonorisation des riverains de l’aéroport Nantes-Atlantique ont été annoncés.

Deux semaines après le président de la République, le Premier ministre Jean Castex est à Nantes depuis ce vendredi matin pour une visite au pas de course et des annonces tous azimuts. Si ce déplacement visait d’abord à envoyer un signal fort aux grandes métropoles, avec qui un « accord de méthode » autour de la relance économique permettra de mobiliser une enveloppe de 10 milliards d’euros, Jean Castex en a profité pour faire quelques promesses à Johanna Rolland, la présidente de Nantes métropole, sur différents dossiers chauds du territoire.

Alors qu’il s’était déplacé sur le parvis de la cathédrale juste après le sinistre, le Premier ministre y est retourné ce vendredi midi pour annoncer que le gouvernement allait « maintenir et amplifier son soutien » à la restauration de cet édifice, endommagé par un incendie en juillet dernier. Jean Castex a ainsi indiqué qu’une enveloppe de dix millions d’euros sera allouée par l’Etat à la reconstruction, qui devrait prendre encore plusieurs années après que les opérations de dépollution ont débuté en décembre.

Des sous pour le futur CHU et les riverains de l’aéroport

Contesté localement, le projet de nouveau CHU sur l'île de Nantes a été conforté par le Premier ministre. Ce matin, il s’est d’ailleurs engagé à une rallonge financière, égale à 175 millions d’euros, « afin de sécuriser cette réalisation majeure pour la métropole nantaise et au-delà », a indiqué le Premier ministre lors d’un discours dans les locaux de Nantes métropole. « L’Etat va allouer un budget de 400 millions d’euros, soit 40 % du coût total, à la reconstruction du CHU de Nantes », a-t-il précisé.

Une autre question sensible, celle de l’aéroport, a aussi fait l’objet d’une annonce alors que des élus ont de nouveau récemment mis la pression sur l'Etat pour qu’il protège les riverains des nuisances, à la suite de l’abandon du transfert à Notre-Dame-des-Landes il y a trois ans. Ce vendredi, Jean Castex a annoncé que le fonds d’aide à l’insonorisation des riverains de Nantes-Atlantique serait abondé de 6 millions d’euros. Pas de précision sur les autres mesures attendues, comme la mise en place du droit de délaissement pour les propriétaires résignés à la vente, ou encore le soutien pour les déplacements des établissements scolaires.

Contrat de relance local

Pour rejoindre le siège de Nantes métropole, Jean Castex a pu profiter d’une petite balade en Navibus pour traverser la Loire et d’un rapide trajet en bus au gaz naturel de ville (GNV). Sa visite sur le thème de la transition écologique a commencé un peu plus tôt ce matin à la station d’épuration de Rezé, qui traite les eaux usées d’une partie de sud-Loire. Cette usine tire profit des boues pour produire du biogaz, qui sera bientôt réinjecté dans le système de gaz ville sous forme de biométhane.

Les futurs travaux prévus dans cette station bénéficieront de fonds venant du contrat de relance signé vendredi, qui contient une aide d’1,5 milliard d’euros pour la métropole.