Régionales 2021 en Pays-de-la-Loire : Matthieu Orphelin officiellement candidat

SCRUTIN Le député ex-macroniste devrait prendre la tête d’une liste de rassemblement des écologistes

20 Minutes avec AFP

— 

Le député du Maine-et-Loire, Matthieu Orphelin.
Le député du Maine-et-Loire, Matthieu Orphelin. — ISA HARSIN/SIPA

Le député Matthieu Orphelin brigue la tête de liste du collectif « Pour une région Pays-de-la-Loire écologique, citoyenne, solidaire » pour les élections régionales de juin, a-t-il indiqué vendredi. « Nous allons être la première région écologique, solidaire et démocratique en France », a déclaré l’élu du Maine-et-Loire dans un message adressé aux signataires de cet appel, lancé en octobre 2020 et soutenu par EELV, Génération Ecologie et Génération.s.

« Tout le monde » avait la possibilité de candidater parmi les près de 1.800 signataires de l’appel, a précisé Matthieu Orphelin. Une commission des listes proposera « un ou plusieurs scénarios, qui ensuite sera soumis à un vote de confiance des signataires » pour finalement désigner début mars la personne qui sera tête de liste, a-t-il expliqué. « Pour que l’écologie gagne en 2022, il faut gagner une ou plusieurs régions en 2021 », a estimé Matthieu Orphelin.

Déjà élu écologiste à la région en 2010

Celui-ci a quitté le groupe LREM en février 2019, en invoquant notamment des avancées insuffisantes sur les « enjeux climatiques, écologiques et sociaux ». Avant d’être député, Matthieu Orphelin, 48 ans, natif de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), a notamment été élu conseiller régional Europe Ecologie des Pays-de-la-Loire en 2010. Il fut porte-parole de Nicolas Hulot de 2012 à 2015.

La région Pays-de-la-Loire, présidée par le socialiste Jacques Auxiette de 2004 à 2015, avait été remportée par Bruno Retailleau (LR) aux dernières élections. Le président du groupe LR au Sénat a depuis laissé la place à Christelle Morançais (LR). Pour les élections régionales de juin, le PS a désigné le député de la Mayenne, Guillaume Garot, pour être tête de liste. Le RN a investi en janvier l’eurodéputé Hervé Juvin. De son côté, LREM a désigné en décembre l’ancien président de l’Assemblée et ancien ministre de l’Ecologie François de Rugy comme « chef de file ».