FC Nantes : Pourquoi la pelouse du stade de la Beaujoire est aussi pourrie

FOOTBALL Encore samedi soir, après le match nul (1-1) entre Nantes et Marseille, joueurs et entraîneurs ont regretté l’état catastrophique du gazon nantais

David Phelippeau

— 

La pelouse juste avant le match FCN-OM.
La pelouse juste avant le match FCN-OM. — D.P. / 20 minutes
  • A chaque rencontre à la Beaujoire, il est question de cette pelouse toujours jugée dans un état très mauvais.
  • Le gazon nantais a pourtant été l’un des plus beaux de France, mais ça, c’était avant.
  • La mairie, propriétaire de la Beaujoire, ne changera la pelouse qu’à l’été 2022.

On croit souvent que l’herbe est plus verte ailleurs. Pour la pelouse de la Beaujoire, pas de doute, c’est vrai. Réputé pour être de grande qualité à une époque pas si lointaine, le gazon nantais est extrêmement dégradé cette saison. Avant les rencontres, on observe qu’il est « dégarni » par endroits. Au fil des minutes pendant les matchs, la pelouse s’effiloche rendant la conduite du ballon plus compliquée. Le gazon nantais occupait même  la 19e place en Ligue 1 au dernier classement établi par la Ligue professionnelle de football (à l’issue de la 25e journée)… Seul le voisin angevin fait pire.

« On ne peut pas résumer notre défaite à ça, mais la qualité du terrain ici c’est une catastrophe, avait ainsi pesté Patrick Collot il y a une dizaine de jours après l’élimination (2-4) des Canaris en Coupe de France contre Lens. C’est une des plus mauvaises de France. » Samedi, à l’issue du match nul (1-1) entre Nantes et Marseille, il a aussi été question de ce gazon maudit…

Un gazon maudit pour les Canaris cette saison.
Un gazon maudit pour les Canaris cette saison. - D.P. / 20 minutes

Le climat nantais pluvieux n’aide forcément pas les jardiniers, mais l’argument n’est pas suffisant, surtout quand on sait que le gazon… du Stade Brestois se classe en deuxième position. Pour éviter toute polémique sur ce sujet, hautement sensible, le FCN, locataire du stade de la Beaujoire, nous a fait parvenir un communiqué : « Le procédé Grassmaster – un mixte de gazon naturel et de fibres synthétiques – a été posé en 2001. Une longévité de vingt ans, un record en Europe, pour un produit garanti avec une durée de vie située entre 12 et 15 ans. La pelouse [surface de jeu et substrat] sera changée en été 2022 dans l’optique de la Coupe du Monde de rugby 2023 et des JO 2024. » Comme le dernier titre de champion de France du FCN, la pelouse de la Beaujoire a effectivement vingt ans, et plus tous ses brins.

Tout simplement trop vieille

« Elle est HS car trop vieille tout simplement, se défend Loïc Paul, directeur général de Sporting Sols, entreprise vendéenne chargée de l’entretien du carré vert. Malgré des régénérations tous les ans du gazon, il faut le refaire totalement après 10-15 ans. Cela fait 4 ou 5 ans que la pelouse se dégrade, c’était inéluctable… » Le FCN, qui ne souhaite pas prendre en charge le coût (entre 1 million et 1,5 million d’euros) du changement intégral de la pelouse, va devoir prendre son mal en patience car la mairie, propriétaire de la Beaujoire, ne compte pas bouleverser son calendrier.

Une pelouse dans un état catastrophique.
Une pelouse dans un état catastrophique. - D.P. / 20 minutes

« Le club nous a alertés, admet Ali Rebouh, adjoint au maire de Nantes, délégué aux sports et vice-président de Nantes Métropole. On connaît la problématique, mais on la changera lors de l’été 2022 seulement. On va essayer de la faire tenir une saison supplémentaire… »