Loire-Atlantique : Des hébergements ouverts pour protéger les sans-abri du froid

SOCIAL Des places sont libérées à Nantes et à Saint-Nazaire. Vingt-cinq places sont ouvertes dans un gymnase à partir de ce mardi

Frédéric Brenon

— 

Vingt-cinq couchages sous tentes vont être installés dans le gymnase Joël-Paon à Nantes.
Vingt-cinq couchages sous tentes vont être installés dans le gymnase Joël-Paon à Nantes. — L.Venance/AFP

La neige sera probablement rare mais le froid, lui, sera bien mordant ces prochaines heures en Loire-Atlantique. Des températures négatives en journée et inférieures à -5°C la nuit sont en effet attendues au moins jusqu’à jeudi. Voilà pourquoi la préfecture a décidé d’activer ce mardi un plan de mise à l’abri des personnes vulnérables, en particulier les personnes vivant à la rue.

Ce déclenchement entraîne l’ouverture du gymnase Joël-Paon mis à disposition par la ville de Nantes et géré par les secouristes de la Protection civile. Situé quartier des Hauts-Pavés, il offre une capacité de 25 places.

Comme en janvier

A Saint-Nazaire, cinq places en centre
d’hébergement sont également ouvertes exceptionnellement. Les maraudes à destination des personnes à la rue sont également renforcées sur ces deux agglomérations.

« Des places hôtelières supplémentaires pourront être recherchées en fonction du niveau d’occupation de l’ensemble des dispositifs », indique la préfecture de Loire-Atlantique.

Un plan de protection similaire, avec réquisition d’un gymnase à Nantes, avait déjà été mis en œuvre début janvier pour une durée de trois nuits.