Nantes : Le Wilton, célèbre salle de billard et bar, va fermer ses portes

LOISIRS L’établissement, qui était installé depuis près de 30 ans quartier Cité des congrès, va céder la place à une opération immobilière

Frédéric Brenon

— 

Le Wilton est installé rue de Rieux, près de la Cité des congrès à Nantes.
Le Wilton est installé rue de Rieux, près de la Cité des congrès à Nantes. — Wilton
  • Déjà fermé en raison de la situation sanitaire, le Wilton ne rouvrira pas.
  • Les tables de billard viennent d'être mises en vente.
  • La salle compte une trentaine de billards, ainsi qu'un bar et un restaurant.

C’est une institution nantaise qui s’apprête à « tourner la page ». Le Wilton, dernière salle de billard de l’agglomération nantaise, installée depuis près de 30 ans rue de Rieux, à deux pas de la Cité des congrès, va fermer définitivement ses portes le 28 février, annoncent Hugues et Valérie Thaumoux, ses gérants. Le site, qui faisait aussi bar-lounge et restaurant, et avait accueilli pendant plusieurs années la discothèque Wilton’s club, va laisser la place à une opération immobilière (logements et commerces) portée par les promoteurs Kaufman & Broad et Atrealis.

L’information, divulguée en fin de semaine dernière sur les réseaux sociaux, suscite de nombreuses réactions d’habitués ou d’anciens clients nostalgiques. Il faut dire que l’établissement attirait un public hétéroclite mêlant joueurs débutants, passionnés aguerris, jeunes noctambules (le Wilton fermait à 4 h du matin) ou clientèle d’affaires. « On reçoit énormément de messages depuis une semaine, confie la direction. Ça nous touche beaucoup. Cela traduit bien l’importance que ce lieu, connu par plusieurs générations, avait pour les Nantais. »

Engouement pour la vente des tables

Le Wilton était aussi fréquenté par la fédération française de billard et certains joueurs professionnels. Il faut dire que la salle disposait de 35 tables : 24 blackball (8 pool), huit billards américains, deux billards français et un large snooker. Toutes ont été récemment mises en vente au prix moyen de 500 euros. La plupart ont déjà trouvé preneurs. « On a été très surpris par l’engouement, raconte la direction. Elles n’étaient plus toutes jeunes mais étaient entretenues très régulièrement. Les acheteurs sont surtout des particuliers. »

Comme tous les établissements culturels et de loisirs, le Wilton était, de fait, contraint à la fermeture depuis le 30 octobre en raison de la situation sanitaire. « On aurait aimé finir avec une dernière soirée de gala mais ce ne sera pas possible », regrette la direction, laquelle emploie 14 salariés.

Reste que l’histoire n’est peut-être pas totalement finie. Une partie de l’équipe du Wilton travaille en effet à un nouveau projet de salle de billard dans la métropole nantaise. Un site est recherché pour un lancement d’activité à « moyen terme ». « C’est peut-être le début d’un nouveau chapitre », espère la direction.