Un milliard d'euros pour 2009

Frédéric Brenon

— 

Le conseil régional est réuni en assemblé pour voter son budget 2009, lequel s'élève à 1,37 milliard d'euros. Ce qu'il faut en retenir.

Pas de hausse d'impôt direct Alors que la plupart des collectivités locales annoncent des augmentations d'impôts pour 2009, la région a fait le choix de ne pas réhausser les taux de sa fiscalité directe (taxe foncière, taxe sur le foncier non bâti, taxe professionnelle). L'impôt régional devrait toutefois légèrement augmenter en raison du relèvement des bases fixées par le Parlement. Les recettes attendues représentent plus de 490 millions d'euros pour la région.

Effort pour la connaissance La principale dépense sera consacrée à la formation professionnelle, l'apprentissage et les politiques de l'emploi. Plus de 310 millions seront investis, notamment dans l'immobilier des lycées : lancement des extensions des établissements de Bouaye et Pornic ainsi que des études pour les nouveaux lycées de Clisson et de l'île de Nantes. A noter aussi, le transfert de l'IUT de Nantes à Carquefou et la poursuite de la gratuité des formations sanitaires et sociales et des manuels scolaires.

Développement du ferroviaire Quelque 172 millions seront investis pour les transports et les déplacements. Notamment pour l'achat de quinze nouveaux TER grande capacité et cinq tram-trains pour la ligne Nantes-Clisson, la création des pôles d'échanges multimodaux à Saint-Nazaire ou Clisson, la suppression de passages à niveau dangereux, ou la stabilité des tarifs TER.

Soutien aux entreprises Pour faire face à la crise, cinq mesures d'urgence axées sur les problèmes de financement sont proposées aux entreprises (renforcement du fonds de garantie Oséo, création de nouveaux fonds d'investissement et de capital-risque, aide au dépôt de brevet, cellule de veille automobile...). ■