Nantes : Calendriers, mutuelle... Les alertes pour faux démarchage se multiplient

ARNAQUE Pompiers, agents de la ville... Attention aux faux démarcheurs, préviennent plusieurs collectivités de Loire-Atlantique

Julie Urbach

— 

Une sonnette. Illustration démarchage abusi
Une sonnette. Illustration démarchage abusi — Jessica Hill/AP/SIPA
  • En porte-à-porte ou par mail, des habitants de Loire-Atlantique sont exposés à diverses arnaques.
  • Les mises en garde s'enchaînent ces derniers jours.

Attention à qui vous ouvrez votre porte. Ce message se diffuse tous azimuts à Nantes et en Loire-Atlantique ces derniers jours. Alors que le «vol par ruse» est désormais une technique bien connue, notamment envers les personnes âgées, la période de Noël semble encore plus propice pour abuser de la générosité des habitants.

« Des démarcheurs, prétendant être mandatés par la ville de Nantes, se présentent aux domiciles des Nantais pour leur vendre des calendriers, alerte par exemple la ville. La mairie tient à mettre la population en garde contre ces pratiques et précise qu’aucune entreprise ou personne n’a été missionnée auprès des habitants pour la vente de calendriers. » A Rezé, la vigilance est aussi de mise dans le quartier de l’Hôtel de ville, après que « des porte-parole d’associations caritatives imaginaires » ou autres tentatives d’arnaques ont été signalées.

Alors que la crise sanitaire a suspendu certaines opérations de collectes, certains malfaiteurs profitent du fait que la voie soit libre. Au Loroux-Bottereau par exemple, attention aux faux pompiers qui frapperaient à votre porte. « Nous apprenons que des personnes mal intentionnées, en tenue civile, se font passer pour des sapeurs-pompiers (…) et proposent des calendriers (chatons, chiens, etc...). Ne vous laissez pas berner par cette escroquerie ! Les sapeurs-pompiers du Loroux-Bottereau ne font pas de porte à porte cette année, pour respecter les mesures de confinement du gouvernement. »

Une fausse « mutuelle intercommunale » à Châteaubriant

Mais les escrocs agissent aussi par email avec des arguments parfois très convaincants. A Châteaubriant et aux alentours, des habitants ont été sollicités pour souscrire à une offre de « mutuelle intercommunale », dans le cadre « d’une délibération prétendument votée par le conseil communautaire en novembre 2020 », écrit la collectivité ce mercredi.

Là encore, attention au piège… « Il est demandé aux habitants de ne pas donner suite aux sollicitations dont ils feraient l’objet de la part de cette société et d’en informer la Communauté de Communes Châteaubriant-Derval par email ainsi que la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) »