Nantes : Encore cinq ans de travaux sur le parvis sud de la gare SNCF

URBANISME Un pôle d'échanges multimodal comprenant une grande gare routière doit encore voir le jour autour de l'entrée sud de la gare

Frédéric Brenon

— 

Image de synthèse du futur parvis sud de la gare de Nantes.
Image de synthèse du futur parvis sud de la gare de Nantes. — Colas Vienne Atelier Ruelle

Trois semaines après la livraison de la nouvelle gare SNCF de Nantes, les voyageurs et riverains n’ont pas manqué de remarquer que les travaux étaient loin d’être terminés sur la partie sud de l’équipement, aux abords du quartier Pré-Gauchet et du canal Saint-Félix. Le chantier doit en effet durer encore près de cinq ans ! Voilà pourquoi, conscients de la gêne occasionnée, les élus de Nantes métropole ont décidé ce vendredi de créer une « commission de règlement amiable pour l’instruction des demandes d’indemnisation des professionnels riverains ».

Que reste-il donc à faire sur le site ? L’objectif est d’abord de réaliser une large « esplanade paysagère », apaisée pour les piétons et davantage ouverte sur le bassin Saint-Félix. Ses travaux vont s’intensifier à la rentrée 2021 pour s’achever en 2022. Une centaine d’arbres seront plantés. Un restaurant doit aussi être créé juste à côté de l’hôtel Mercure.

Image de synthèse du futur parvis sud de la gare de Nantes.
Image de synthèse du futur parvis sud de la gare de Nantes. - Colas Vienne Atelier Ruelle

Mais l’enjeu principal de l’entrée sud de la gare est surtout de créer un pôle d’échange multimodal de qualité. Les dépose-minute (19 places de prévues) et les stationnements taxis (60 places) seront ainsi revus et renforcés. Le nombre de stationnements vélos sera augmenté (près de 2.000 places côté sud). Il est aussi programmé un nouveau bâtiment pour les loueurs de véhicules (200 places).

Mais le plus gros morceau concerne la gare routière afin de mieux recevoir les voyageurs en car. Une nouvelle gare routière transitoire sera livrée dès la rentrée 2021. Elle sera améliorée à partir de 2023 pour proposer un total de 15 quais à l’horizon 2025. Viendront s’y stationner les cars Aléop​ et les cars grandes lignes.