Nantes : La nouvelle gare SNCF, « un lieu sympa pour attendre son train ou se donner rendez-vous »

REPORTAGE Après trois ans de travaux, la nouvelle passerelle-mezzanine de la gare de Nantes se dévoile

Frédéric Brenon

— 

La passerelle-mezzanine de la gare SNCF de Nantes.
La passerelle-mezzanine de la gare SNCF de Nantes. — F.Brenon/20Minutes
  • L’extension de la gare ferroviaire de Nantes ouvre au public ce vendredi.
  • Il s’agit d’une large passerelle vitrée érigée au-dessus des voies.
  • Le chantier du pôle intermodal, côté sud, n’est, lui, pas achevé.

Le soleil n’était pas encore levé quand elle a ouvert ses portes, ce vendredi matin. Après trois ans de travaux, la nouvelle gare SNCF de Nantes est officiellement livrée. Tout au long de la matinée, les premiers voyageurs ont pu découvrir l’immense mezzanine dressée au-dessus des voies, principale nouveauté de ce  projet d’agrandissement et de modernisation chiffré à 132 millions d’euros. A l’heure du déjeuner, les curieux étaient un peu plus nombreux encore, malgré le confinement.

« Je travaille à côté et je voulais voir à quoi ça ressemble. Franchement, c’est magnifique. C’est grand, très très lumineux. On a enfin une gare digne de ce nom », se réjouit Tanguy. Sandwichs à la main, Jessica et Malika vont direct essayer d’étonnants canapés gris. « Les fauteuils, les lumières, les tables. C’est stylé quand même », observe l’une. « Ouais c’est trop classe », répond la copine.

« Ça me fait penser à la gare de Rennes, en mieux »

Les piliers, en forme d’arbres, et les centaines de triangles, accrochés au plafond, semblent largement appréciés. On les doit à Rudy Ricciotti, célèbre architecte français. Même succès pour la verrière offrant vue plongeante sur les voies ferrées et les alentours. « C’est un lieu sympa pour attendre son train ou se donner rendez-vous », pronostique Anne-Sophie. Karim, lui, fait remarquer la présence de prises électriques et ports USB un peu partout. « C’est normal d’en avoir, c’est le futur. Mais ils auraient été capables d’oublier. »

Depuis la passerelle-mezzanine, vue plongeante sur les voies ferrées.
Depuis la passerelle-mezzanine, vue plongeante sur les voies ferrées. - F.Brenon/20Minutes

Pour l’heure, compte tenu du contexte sanitaire, presque tous les commerces sont fermés. Mais le traiteur Brison, le chocolatier Guerlais devraient ouvrir la semaine prochaine, de même que l’enseigne Starbucks. « Moi ça me fait penser à la gare de Rennes, en mieux », commente Michel. Pas faux. On accède en effet à cette « rue aérienne » par des escalators (ou ascenseurs) et on redescend aux quais par d’autres escaliers mécaniques.

On accède à la mezzanine de la gare par des escalators.
On accède à la mezzanine de la gare par des escalators. - F.Brenon/20Minutes

« Pas beaucoup d’intérêt à monter dans la mezzanine »

Pour autant, l’ancien hall de la gare nord a été conservé tel quel, de même que le tunnel menant aux voies. Ce qui fait dire à Michel, encore lui, que « les habitués de la gare n’auront pas beaucoup d’intérêt à monter dans la mezzanine ». « Je pense que ça va beaucoup plus vite d’entrer et de sortir de la gare en empruntant le tunnel comme avant », confirme Anne-Sophie. Se préparant à rentrer chez ses parents à Saint-Nazaire, Sylvain, lui, a filé directement vers le tunnel depuis le parvis nord, sans remarquer le changement. « Je ne savais pas que l’extension était ouverte. J’irai voir lundi ce que ça donne. Si ça permet d’étaler les flux de personnes, ce sera déjà gagné. Parce que le vendredi soir ou le samedi matin, c’est le bazar habituellement. »

Côté sud, la nouvelle entrée est incontournable, l’ancien hall ayant été préalablement démoli. C’est plutôt sur le parvis que l’impatience guette. « Entre les taxis, les voitures mal garées, les pelleteuses, on ne sait toujours pas où avancer », peste un cycliste. Encore trois ans de travaux sont prévus de ce côté de la gare. Un nouveau restaurant, un nouveau pôle d’échange multimodal (bus, taxis, dépose-minute…) ainsi qu’une nouvelle gare routière sont attendus.