Nantes : Avec Gueules de Bois, troquez le sapin de Noël contre un sapin « durable »

MENUISERIE Pour Noël, Gueules de Bois confectionne des sapins en bois. Une alternative durable et responsable au sapin coupé traditionnel

Clara Le Nagard

— 

Le sapin conçu par Gueules de bois mesure environ un mètre de haut.
Le sapin conçu par Gueules de bois mesure environ un mètre de haut. — Gueules de bois
  • L’association Gueules de Bois propose des sapins en bois pour les fêtes.
  • Le frêne olivier utilisé pour la fabrication est transporté à vélo par Velojo.
  • Gueules de Bois souhaite faire participer des bénéficiaires de l’association La Cloche, qui vient en aide aux personnes précaires, pour fabriquer les sapins.

Le mois de décembre approche et avec lui ses guirlandes, ses boules de Noël et son traditionnel sapin. Mais cette année, ce dernier pourrait bien être « solidaire » et « responsable ». C’est en tout cas ce qu’a décidé l’association nantaise Gueules de Bois, en fabriquant des sapins en bois durable. Une alternative au classique arbuste vert coupé.

Matthieu Indianas, ancien chef d’équipe BTP, est bénévole et bientôt salarié de l’association. Il est très heureux de pouvoir partager sa passion. « Avec toute l’équipe, on souhaite vraiment transmettre les techniques liées au bois. Le sapin est une belle opportunité pour le faire », explique-t-il. L’association, qui existe depuis 2017, possède depuis un an un local situé sur l’Ile de Nantes où amateurs et particuliers peuvent venir s’adonner au travail du bois.

Pas de feuilles mais des lames et du bois

Le sapin que propose Gueules de Bois est entièrement façonné dans l’atelier de l’association, composée de dix bénévoles et d’une salariée. Le sapin est taillé dans du frêne olivier. « C’est un bois peu utilisé qui est très durable », déclare le trentenaire. La fabrication de l’arbuste est réalisée à partir d’un produit brut. « On reçoit un plot de frêne olivier au local et c’est vraiment un tronc scié avec les branches. Ensuite, grâce à nos nouvelles machines stationnaires, on va le déligner, le corroyer, le tronçonner, le percer, le chanfreiner. »

La réalisation repose donc sur un travail minutieux qui prend toute sa dimension lorsqu’il faut assembler les lames. « La base du sapin est composée d’un tube métallique où s’emmanche une quarantaine de lames de 25 millimètres », détaille Matthieu. Le sapin, qui mesure un mètre de diamètre et un peu plus d’un mètre de hauteur, peut avoir des formes variées. « Les futurs acheteurs décident de la forme de leur sapin et ensuite, il faut laisser parler l’inspiration artistique de chacun », sourit le bénévole.

Un matériau livré à vélo

Ce sapin en bois, qui coûte tout de même 90 euros, représente une alternative écologique au sapin traditionnel, souvent jeté juste après les fêtes. Un constat qui exaspérait Jonathan Gevaert, à l’origine de l’idée. Ce dernier est le fondateur de Velojo, une société de transport à vélo. « Gueules de Bois est partenaire de Velojo et Jonathan a eu cette idée l’année dernière, raconte Matthieu. C’est quelqu’un avec une certaine conscience écologique qui en avait marre de récupérer des sapins dès le 26, 27 décembre. »

Jonathan, ancien transporteur routier, sillonne désormais les routes de Nantes et de ses environs avec sa remorque pour livrer tout type de produits dont du bois et des végétaux. « On avait loupé le coche l’année dernière mais cette fois-ci, Jonathan est revenu à la charge. On a réfléchi et on s’est dit que ça pourrait être une belle opportunité pour transmettre et initier au travail du bois », témoigne Matthieu.

Tous les bénéfices reversés à La Cloche

Si ce nouveau sapin est plus responsable qu’un sapin habituel avec une durée de vie bien supérieure, il est aussi « solidaire ». Certains bénévoles de Gueules de bois en ont déjà fabriqué quelques-uns mais veulent aussi permettre aux bénéficiaires de l’association La Cloche, des personnes en situation de précarité, de participer au projet. « On a commencé à en faire parce que si le confinement dure, on ne peut pas se permettre d’attendre le dernier moment, analyse Matthieu. On espère que ça s’arrêtera début décembre qu’on puisse faire venir les gens de l’asso et qu’ils puissent en fabriquer. »

Pour le moment, une vingtaine de précommandes ont été passées. Tous les bénéfices, soit 20 euros par sapin, sont reversés à La Cloche. « On a pensé à eux parce qu’on voulait que ça soit un beau Noël. Peut-être qu’avec cet argent, ils pourront organiser des activités. »

Les sapins sont en pré-commandes jusqu’au 4 décembre

Si vous souhaitez acheter un sapin, vous pouvez contacter l’association Gueules de Bois à l’adresse mail suivante : contact@gueulesdebois.fr