Confinement à Nantes : Pas de gratuité du stationnement mais des prix pour les résidents

PRATIQUE Un abonnement dédié aux salariés en télétravail, au prix de 15 euros par mois, est lancé

J.U.

— 

Illustration de places de stationnement payant
Illustration de places de stationnement payant — J. Urbach/ 20 Minutes

Ça n’a échappé à personne : les voitures semblent plus nombreuses à circuler dans le centre-ville de Nantes en ce deuxième confinement. Alors que les déplacements pour les salariés qui ne peuvent pas travailler de chez eux sont cette fois tolérés, la mairie n’a pas opté pour une nouvelle gratuité du stationnement, comme c’était le cas au printemps.

Cependant, un abonnement dédié aux salariés en télétravail et dont la voiture reste stationnée en journée dans la rue en zone rouge ou en zone jaune a été créé, pour 15 euros par mois. « Cet abonnement est ainsi moins onéreux qu’un paiement à l’heure et peut être stoppé à tout moment, à la demande du résident, justifie la ville. Une formule était jusqu’ici proposée aux habitants, à condition de s’engager pour une durée d’un an et pour un montant total de 180 euros. »

À noter que le forfait jour à 1 euro, proposé pour un stationnement ponctuel, est maintenu. La mairie indique que les étudiants qui seraient de retour chez leurs parents pourront bénéficier de l’une ou l’autre de ces formules. Enfin, les commerçants peuvent « demander la suspension de leur abonnement dans les parkings en enclos et ouvrage, pour la durée du confinement ».