Nantes : Point noir du périphérique, la porte de Gesvres bientôt transformée

CIRCULATION Le projet d'aménagement a été validé ce vendredi matin par les élus de Nantes métropole

Julie Urbach

— 

La porte de Gesvres
La porte de Gesvres — Google street view/ capture d'écran
  • Les élus du conseil métropolitain ont rendu un avis favorable au projet de transformation de la porte de Gesvres.
  • Des négociations doivent encore se tenir avec Cofiroute avant le lancement du chantier qui doit durer près de trois ans.

C’est l’un des passages redoutés des usagers du périphérique nantais. La porte de Gesvres, au nord-est de Nantes, est régulièrement saturée en raison de son goulot d’étranglement causé par le fait que la route y est réduite à 2x1 voie. Véritable serpent de mer, le chantier de mise à 2x2 voies (coût prévisionnel : 47,5 millions d’euros, dont 12 financés par la métropole) semble enfin sur les rails. Ce vendredi, malgré quelques débats et des oppositions, les  élus du conseil métropolitain ont rendu un avis favorable (64 pour, 20 contre, 6 abstentions) à ce projet d’aménagement.

Après une enquête publique qui vient tout juste de s’achever, le chantier porté par Cofiroute devrait, si tout va bien, durer près de trois ans pour une mise en service en 2024. « L’objectif est de maintenir le périphérique en 2x2 voies sur cette portion, confirme Bertrand Affilé, vice-président en charge des transports à la métropole. C’est un point majeur qui permettra de rendre le périphérique plus efficace et d’améliorer sa sécurité. »

Des négociations sont cependant encore en cours avec Cofiroute : la métropole demande notamment d’éviter la démolition et la reconstruction du pont de la route de la Chapelle (certains élus s’y opposent carrément), mais aussi que le péage de Vieilleville devienne gratuit pendant toute la durée chantier. Le groupe Vinci, qui détient la société, ne souhaite pas encore réagir sur les suites qu’elle donnera.

D’autres projets

Le conseil métropolitain, réuni ce vendredi, a voté une autre délibération relative à l’amélioration du périphérique nantais. Des voies d'entrecroisement devraient prochainement voir le jour entre les portes de Retz et d’Armor. Des voies dédiées aux transports en commun pourraient faire leur apparition entre les portes de Bouguenais et de Grandlieu, mais aussi le long de la prairie de Mauves et sur la route de Pornic.