Aéroport de Nantes : Malgré la reprise estivale, le trafic reste trois fois moindre qu’il y a un an

CRISE Le trafic aérien reste fortement pénalisé par la crise et le contexte sanitaire

Frédéric Brenon

— 

Un voyageur à l'aéroport de Nantes (illustration).
Un voyageur à l'aéroport de Nantes (illustration). — L.Venance/AFP

Après un deuxième trimestre catastophique (trafic en baisse de 98 %), l’aéroport de Nantes a connu un regain d’activité en juillet, août et septembre. Grâce à la réouverture de 55 lignes aériennes, près de 803.000 voyageurs ont ainsi transité par la plateforme nantaise, rapporte Vinci Airports, actionnaire majoritaire de Nantes-Atlantique.

Reste que le contexte sanitaire et économique a pénalisé fortement les projets touristiques, surtout vers l’étranger. Et les nouvelles restrictions mises en œuvre à partir de la rentrée ont freiné la reprise en septembre. Le trafic d’affaires, en particulier, « reste très faible ».

Voilà pourquoi la fréquentation du troisième trimestre s’affiche en baisse de 64,5 %, annonce Vinci Airports. En clair, il y a trois fois moins d’avions au départ et à l’arrivée de Nantes-Atlantique qu’il n’y en avait au même moment l’année précédente. L’érosion est similaire (-65 %) concernant le trafic cumulé depuis le 1er janvier 2020.

L’aéroport espère pour Noël

« L’aéroport poursuit toujours ses efforts auprès des compagnies et plusieurs ouvertures de lignes sont prévues d’ici la fin d’année, tente de positiver la direction de Nantes-Atlantique. Les compagnies misent sur la période de Noël et les retrouvailles pour les fêtes de famille pour proposer 50 destinations en direct de Nantes. »

Transavia a, par exemple, ouvert quatre lignes annuelles vers la France et prévoit d’ajouter Strasbourg et Lille pour Noël. Volotea va également proposer Lille et Perpignan en renfort pour les fêtes de fin d’année.