Nantes : Yoann Joubert, ex-associé de Waldemar Kita sur le projet YelloPark, sera bientôt le patron du NAHB

HAND FEMININ Le président directeur général du groupe Réalités va succéder à Arnaud Ponroy, président actuel du NAHB

David Phelippeau

— 

Yoann Joubert, Arnaud Ponroy et Guillaume Saurina, coach du NAHB.
Yoann Joubert, Arnaud Ponroy et Guillaume Saurina, coach du NAHB. — David Phelippeau/20 Minutes
  • Yoann Joubert, le PDG du groupe Réalités (promoteur immobilier), va investir dans le club de hand féminin de Nantes.
  • Arnaud Ponroy, à la tête du club depuis dix ans, va progressivement se retirer.
  • Le club va passer en SAS et Yoann Joubert doit en devenir le grand patron avant juin.

On avait beaucoup moins entendu parler de lui dans la région depuis presque deux ans, et l’abandon du volet immobilier du projet YelloPark (projet de futur stade tout neuf à Nantes). Yoann Joubert, le président directeur général du groupe Réalités (société immobilière) qui s’était associé au feu projet YelloPark (en 2017) avec le président du FCN Waldemar Kita, doit devenir au plus tard l’été prochain le nouveau grand patron du NAHB, club de hand féminin de l’élite. Arnaud Ponroy, à la tête du club depuis dix ans, va se retirer progressivement.

« C’est un avenir radieux qui s’annonce pour le NAHB, a expliqué ce dernier, ce lundi soir, lors d’une conférence de presse. Le club a besoin de se développer. Il a du mal à briser le plafond de verre qui le sépare des ténors comme Brest ou Metz. » Les dirigeants ont donc décidé de séparer la structure professionnelle du club de l’association (avec les équipes amateurs), pour créer une société anonyme simplifiée (SAS). Laquelle sera contrôlée à 51 % par la société Réalités, à 34 % par l’association (partie amateur) et 15 % par Azimut (entreprise de Ponroy).

Une validation du passage en SAS le 3 novembre

Tout cela doit néanmoins être validé le 3 novembre lors d’une assemblée générale. Si ce n’était pas le cas, Arnaud Ponroy a clairement indiqué que ça serait « la mort du club » car lui se retirerait et Yoann Joubert, le patron de Réalités ne pourrait pas venir…

La passation de pouvoir est prévue « entre le 1er janvier et le 30 juin », selon Ponroy. Pour les deux saisons à venir (celle en cours et la prochaine), le budget sera le même, c’est-à-dire aux alentours de 1,8 million d’euros. « On veut avoir une stabilité financière et on ne va pas dans le sens d’une inflation budgétaire immédiate, a expliqué Joubert. L’objectif est de consolider l’ancrage territorial du club et que le NAHB ait une vraie identité. » Un club qui était depuis dix ans « sous perfusion de la société Azimut et de ses filiales », selon les propres termes de Ponroy.

Les dirigeants ne souhaitent pas fixer d’échéance, mais ce changement de gouvernance et de modèle économique du NAHB doit « emmener le club vers des sommets jamais atteints et le rapprocher des plus grands d’Europe ».