Coronavirus à Nantes : Le parc des expos rouvre ce week-end au grand public dans un climat incertain

REPORTAGE Les salons « Véhicules de loisirs neufs » et « Zen & bio » se déroulent jusqu'à ce dimanche soir à Exponantes

Julie Urbach

— 

Le parc des expositions de la Beaujoire, le dimanche 11 octobre 2020
Le parc des expositions de la Beaujoire, le dimanche 11 octobre 2020 — J. Urbach/ 20 Minutes
  • Ce week-end marque le retour du grand public dans les allées du parc des expositions de la Beaujoire, sept mois après le confinement.
  • Avec une perte de plus de 50 % de son chiffre, ExpoNantes espère un redémarrage même si une probable baisse de la jauge des grands événements pourrait compliquer les plans.

Concrétiser son projet d’achat de camping-car ou craquer pour une cure de tisanes détox. Il y a des affaires à faire encore ce dimanche au parc des expos de la Beaujoire à Nantes. Depuis vendredi, deux salons aux thématiques pourtant classiques («Véhicules de loisirs neufs » et « Zen & bio ») ont pris des airs de petits événements. Il faut dire que c’est la première fois que le grand public peut de nouveau arpenter les allées depuis sept mois, et l’annonce du confinement.

Masquées, Marie et Thérèse attendaient cette petite virée mère-fille avec impatience. « On n’a pas vraiment hésité, rapportent celles qui sont à la recherche de produits ménagers naturels. Jusqu’au dernier moment, on espérait qu’il ait bien lieu ! » Ce dimanche, beaucoup de visiteurs mais aussi d’exposants partagent ce sentiment. Et même si à première vue il y a du monde dans les allées côté Zen & Bio, elles sont un peu moins remplies qu’à l’accoutumée, dit-on ici. « Les ventes sont en baisse avec un chiffre divisé par deux, calcule déjà Michel Huet, derrière son stand siglé « Omnicuiseur vitalité ». Mais il ne faut pas se plaindre, il faut être là pour que les gens reprennent confiance. J’ai plusieurs salons dans d’autres villes qui ont tout simplement été annulés. »

Le salon Zen et Bio au parc des expositions de la Beaujoire, le dimanche 11 octobre 2020
Le salon Zen et Bio au parc des expositions de la Beaujoire, le dimanche 11 octobre 2020 - J. Urbach/ 20 Minutes

Plus de 50 % de pertes pour Exponantes

Grâce à une jauge des rassemblements fixée en Loire-Atlantique à 5.000 personnes en même temps, le parc des expos a donc pu rallumer la lumière, dans le respect du protocole sanitaire. « C’est très important pour le moral, et pour l’économie n’en parlons pas, réagit Frédéric Jouët, le directeur d’Exponantes. Les salons professionnels ont aussi pu reprendre en septembre et l’ambiance y est très positive. On croise les doigts pour que ça redémarre. »

Car ces derniers mois ont été compliqués pour le secteur de l’événementiel et du tourisme d’affaires, dont toute la chaîne a été mise à l’arrêt. Pour le parc des expos, où les 33 salariés ont été placés pendant plusieurs mois en chômage partiel, les pertes ont déjà été estimées à plus de 50 % du chiffre d’affaires. Reportée à la rentrée puis annulée, la Foire de Nantes n’aura pas lieu cette année. Même sort pour le gros événement consacré à la culture pop japonaise  Art to Play, qui se présente davantage sous la forme d’un festival, initialement prévu mi-novembre.

La jauge bientôt abaissée ?

Alors que le centre espère « rattraper un peu d’activité », notamment avec la perspective des salons Créativa et Habitat Déco (du 29 octobre au 1er novembre), son optimisme pourrait être malheureusement douché en fonction de l’évolution de la situation épidémique du territoire. Ces prochains jours, une mauvaise nouvelle pour la filière pourrait intervenir avec le redouté passage de la métropole en « zone d’alerte renforcée » évoqué par les autorités.

Le préfet Didier Martin a déjà annoncé que l’une des conséquences pourrait être l’abaissement de la fameuse jauge de 5.000 à 1.000 personnes, comme il a déjà été décidé ailleurs. « Et là, ça voudra dire : plus de salon, plus rien, et retour à la case départ », craint un commerçant.