Une pause dans les projets d'extension

Frédéric Brenon

— 

Il y avait foule hier matin au nouveau dépôt de bus et tramways situé à Saint-Herblain. Elus locaux et anciens présidents de la Semitan étaient en effet réunis pour fêter le 30e anniversaire de la société de transports. L'occasion aussi d'inaugurer le prolongement nord de la ligne 3 de tram, jusqu'au terminus Marcel-Paul. Mis en service la semaine dernière, il était le dernier grand projet en chantier du réseau nantais. Une période de stabilité s'ouvre désormais. Elle s'explique par un contexte économique difficile et par la remise à plat, en mars prochain, du schéma directeur des transports publics de l'agglomération nantaise.

« Nous entrons dans une nouvelle étape, confirme le maire (PS), Jean-Marc Ayrault. Malgré la crise économique, nous resterons actifs. Le budget des transports restera le premier budget d'investissement de Nantes métropole. Nous nous efforcerons avant tout d'améliorer la qualité de service du réseau. Il n'y a pas que le quantitatif. » Dans cette optique, la priorité des prochains mois sera l'entretien des véhicules. Vingt rames de tram seront rénovées pour tenir encore au moins dix ans et trente-cinq rames nouvelle génération sont commandées. L'autre priorité sera la refonte du réseau de bus, jugé inadapté. Des changements importants dans ce sens seront annoncés en mars. Une solution en site propre est évoquée pour certains points noirs (Baco, Gigant...). La troisième priorité porte sur un renforcement des fréquences des lignes les plus fréquentées, notamment la 4 de busway.

Concernant les grands projets envisagés, le raccordement des lignes 1 et 2 via le pont de la Jonelière est le plus avancé. Mais il ne devrait pas être terminé avant 2011. Le prolongement de la ligne 1 vers Saint-Joseph-de-Porterie et la Chantrerie est aussi prévu. Les études concernant la future ligne 5 sur l'Ile de Nantes sont, elles, loin d'être abouties. ■