Une note pour mettre en musique les stats économiques

— 

Hier, à 16 h 30, quelque 4 300 entreprises, associations et mairies ont reçu par mail la toute première « note de conjoncture » des Pays de la Loire. Ce document, édité par la société d'économie mixte du conseil régional, compile les données d'une quarantaine d'acteurs du monde économique (chambres de commerce et d'industrie, direction du travail, Insee, Assedic...). « Le but, pour nous, n'est pas de faire des statistiques ou des graphiques supplémentaires, mais d'avoir une photographie récente de la situation économique, pour une plus grande efficacité de l'action publique », justifie Jacques Auxiette, président (PS) de la région.

Cette note, qui synthétise la situation du BTP, celle du transport aérien ou l'évolution de la TIPP (Taxe intérieure sur les produits pétroliers), devrait avoir une incidence sur les choix stratégiques de l'équipe Auxiette. « Les perspectives d'avenir de telle filière peuvent par exemple avoir un impact sur les décisions prises avec le rectorat pour les lycées professionnels », explique le président des Pays de la Loire. Le nombre de cartes grises, qui reflète les immatriculations de voitures neuves, donne aussi une idée de l'évolution des finances de la région. Cette dernière touche en effet 29,50 euros sur chaque cheval fiscal, soit la bagatelle de 85 millions d'euros par an. ■G. F.