Chômage partiel aux chantiers STX

— 

Au total, cela représente quelque cent mille heures de travail. La direction des chantiers navals de Saint-Nazaire a annoncé hier, lors d'un comité d'entreprise, des mesures de chômage partiel en mars et avril, ont révélé la CGT et la CFDT. Près de 800 salariés sont concernés, à hauteur d'environ vingt jours de travail chômés par personne. Une cellule spécifique devrait être mise en place pour « définir l'impact pour chaque salarié concerné », précise la CFDT. La CGT, qui « exige une indemnisation totale des salaires », entend, elle, « combattre cette politique antisociale ». De son côté, la direction de STX Europe n'était pas joignable hier soir pour confirmer l'information.

Ces mesures font suite à l'annulation, en décembre, de l'engagement concernant l'un des deux géants des mers commandés en 2006 par l'armateur Norwegian Cruise Line, pour un montant record de 1,47 milliard d'euros. Il s'agissait du plus gros contrat jamais signé par les ex-Chantiers de l'Atlantique. ■G. F.