Loire-Atlantique : « On en a vraiment besoin »… Les Restos du cœur appellent à la générosité dans un contexte de crise

SOLIDARITE Les Restos du cœur organisent trois jours de collecte départementale à partir de ce vendredi. Avec la crise, le nombre de démunis est en forte augmentation

Clara Le Nagard

— 

Au centre de distribution des Restos du cœur de Saint-Herblain, mercredi 7 octobre 2020.
Au centre de distribution des Restos du cœur de Saint-Herblain, mercredi 7 octobre 2020. — C.Le Nagard/20Minutes
  • La collecte se déroule dans 140 supermarchés de Loire-Atlantique jusqu’à dimanche.
  • Denrées alimentaires, mais aussi produits d’hygiène, sont recherchés.

Les demandes ne cessent d’augmenter. A partir de vendredi et jusqu’à dimanche, les Restos du cœur organisent leur collecte dans tout le département de Loire-Atlantique. Durant ce week-end solidaire, 140 supermarchés accueilleront les 2.300 bénévoles mobilisés pour répondre aux besoins de cette vaste campagne. Objectif : recueillir le maximum de produits alimentaires mais aussi d’hygiène.

« Cela fait 20 ans que j’aide les Restos, raconte Elisabeth, bénévole au centre de distribution de Saint-Herblain. Il y avait des périodes où il y avait moins de gens mais là on voit franchement qu’il y a plus de monde avec le Covid​. J’espère qu’on aura des dons ce week-end parce qu’on en a vraiment besoin ».

« Sans les associations, je ne mangerais pas »

Avec la crise sanitaire qui sévit depuis mars, les demandes sont effectivement plus nombreuses et les bénéficiaires dans le besoin. Les produits demandés : du riz, des pâtes et autres boîtes de conserve. Mais aussi du savon, du gel douche, du shampoing, forcément davantage recherchés en raison du virus.

« Il y a un an je me suis retrouvé au chômage suite à une séparation confie Xavier, un bénéficiaire herblinois. Aujourd’hui je suis en recherche d’emploi mais c’est vraiment compliqué. Heureusement que les associations sont là parce que, sans elles, je ne mangerais pas. Je prends de la nourriture mais aussi des vêtements. Ça m’aide vraiment ».

Collecte jusqu’à dimanche midi

Pour le lancement de la collecte ce vendredi, les étudiants et les actifs se sont portés volontaires face aux réticences et à la peur de certains retraités préférant rester « en sécurité » alors que l’épidémie continue d’être active en Loire-Atlantique.

La collecte départementale se prolongera jusqu’à dimanche midi pour permettre à tous de donner jusqu’au dernier moment. L’an passé, 183 tonnes avaient été récoltées. En mars, on en comptait seulement 160. Jean-Michel Griffon, référent de la collecte départementale, espère que la solidarité sera au rendez-vous. « Jusqu’à hier j’étais un peu angoissé mais aujourd’hui ça va, on a tous nos bénévoles. En ce qui concerne les dons, j’espère qu’on atteindra au moins les 160 tonnes de mars. En tout cas, les bénévoles souriront derrière leur masque, on vous le promet ».