Loire-Atlantique : Le Porte-Vue, un belvédère du Voyage à Nantes dans le Vignoble

SPECTACULAIRE Accrochée à la falaise, la passerelle artistique est inaugurée ce vendredi sur le site de Pont-Caffino à Château-Thébaud

Frédéric Brenon

— 

Le Porte-Vue, belvédère artistique installé à Château-Thébaud
Le Porte-Vue, belvédère artistique installé à Château-Thébaud — V.Joncheray/LVAN
  • Pour la première fois, le Voyage à Nantes installe une œuvre dans le Vignoble, plus précisément à Château-Thébaud.
  • Ce promontoire métallique offre une vue panoramique sur la Maine et les vignes. Sujets au vertige s’abstenir !

Une sensation vertigineuse à 40 m au-dessus de la Maine. Le Porte-Vue, nouveau belvédère réalisé par le Voyage à Nantes, sera inauguré ce vendredi à Château-Thébaud (Loire-Atlantique), au cœur du Vignoble nantais. Cette « œuvre étrange et compliquée », conçue par l’architecte Emmanuel Ritz, est une lourde structure en métal (28 tonnes) accrochée à la falaise. Elle se déploie sur 30 m de long, dont 20 au-dessus du vide.

Facilement accessible depuis le centre-bourg de Château-Thébaud, elle offre au visiteur une vue panoramique unique sur le site de Pont-Caffino, bien connu des randonneurs, kayakistes et amateurs d’escalade, et sur les vignes de Maisdon-sur-Sèvre.

Le belvédère Porte-Vue domine le site de Pont-Caffino.
Le belvédère Porte-Vue domine le site de Pont-Caffino. - D.Gallard/LVAN

« J’ai pris une claque quand j’ai découvert cet endroit »

« Le vignoble faisait partie de l’offre qu’on voulait proposer aux touristes », expliquait Jean Blaise, directeur du Voyage à Nantes, lors de la présentation du belévédère en février. « J’ai pris une claque quand j’ai découvert cet endroit avec cette vue exceptionnelle. On s’est tout de suite dit : “C’est ici !” » Ici, où, cela tombe bien, le muscadet est roi. « Ce vin trouve sa place parmi les grands vins de France et les bornes artistiques du parcours que nous proposons aux Nantais et aux touristes disent la singularité du vignoble », complète Jean Blaise.

En projet depuis plus de quatre ans, le Porte-Vue a essuyé des critiques, avant même sa construction, en raison de son caractère intrusif et de son coût : près d’un million d’euros, pris en charge par les collectivités.

Pour rappel, le pont transbordeur de Gorges, autre projet imaginé par le VAN dans le Vignoble, a été abandonné fin 2018.