Loire-Atlantique : Une importante plateforme logistique Amazon envisagée à Montbert

COMMERCE Le site, qui serait construit sur une parcelle de 14,5 ha, entraînerait la création de plus de 800 emplois

Frédéric Brenon

— 

Image de synthèse du projet de plateforme Amazon à Montbert, au sud de Nantes.
Image de synthèse du projet de plateforme Amazon à Montbert, au sud de Nantes. — MRAE
  • Amazon travaille à l’implantation d’une imposante plateforme de réception et réexpédition de produits à Montbert.
  • Le site, très automatisé, fonctionnerait 24h/24, sept jours sur sept.
  • Le projet est en cours d’instruction par les services de l’Etat.

Alors qu’un entrepôt Amazon doit ouvrir cet automne à Carquefou, une autre plateforme du géant américain de commerce en ligne, nettement plus importante, est actuellement en projet sur la commune de Montbert (Loire-Atlantique), au sud de Nantes. Une demande de permis de construire a été déposée au nom d’une filiale d' Amazon en vue d’y bâtir une plateforme logistique automatisée, dans le parc d’activités de la Bayonne, selon un document des services de l’Etat transmis à 20 Minutes mercredi.

« Sur une parcelle de 14,5 ha, un bâtiment logistique de quatre niveaux ainsi que des locaux administratifs et sociaux seront construits », rapporte la Mission régionale d’autorité environnementale (MRAE), chargée d’évaluer l’impact du projet. Un parking silo doit aussi voir le jour. Le bâtiment principal mesurerait 318 m de long. La surface de plancher à créer s’élèverait à près de 185.000 m².

Le volume maximal de produits stockés serait de 113.452 m³. « Le bâtiment accueillera des activités de réception des produits, de stockage automatisé, de reconditionnement des produits, de préparation des commandes et d’expédition », indique la MRAE.

Nombreux emplois et poids lourds à la clé

Hautement robotisé, le projet logistique est dimensionné pour fonctionner sept jours sur sept et 24 heures sur 24. Il nécessiterait toutefois la « présence simultanée d’au moins 791 personnes pour l’exploitation de la plateforme ». La partie administrative du site accueillerait environ 45 personnes. Des panneaux photovoltaïques seraient installés en toiture du bâtiment principal et a production électrique serait auto-consommée sur place.

Les habitations les plus proches seraient situées à environ 200 m du site. L’étude de trafic routier table sur 3.200 passages supplémentaires de voitures par jour sur la RD137 (soit +22 %), auxquels s’ajoutent 220 poids lourds supplémentaires (soit +17 %). A Aigrefeuille-sur-Maine, le trafic des poids lourds doublerait.

L’instruction du projet se poursuit désormais auprès des services de l’Etat. La parcelle concernée se trouve à l'emplacement de l'ancien centre hospitaliser spécialisé en psychiatrie de Montbert, fermé en 2012.