Les bémols de l'orchestre régional

— 

Alors que l'Orchestre national des Pays de la Loire (ONPL) a connu en 2008 une affluence exceptionnelle (+ 23 %), deux départements ont annoncé qu'ils ne subventionneront plus la formation en 2010. « La Mayenne veut concentrer ses efforts sur son ensemble instrumental, explique Alain Gralepois, président de l'ONPL. La Sarthe avance que l'orchestre joue moins qu'avant sur son territoire. Or vingt et un concerts y ont été donnés, contre moins d'une dizaine en 2007. » Au total, ces deux retraits représentent un manque à gagner de 200 000 euros, soit quatre postes de musiciens par an, sur un budget de 10 millions. « Cette décision fragilise notre développement, regrette Alain Gralepois. Soit les autres collectivités devront augmenter leur participation, soit il faudra faire des économies. » Plus qu'un budget, c'est un symbole qui est mis à mal : « L'ONPL était le seul orchestre de France qui unissait l'Etat, la région, l'ensemble des départements et deux villes importantes », note Michel Ayroles, administrateur général. ■D. P.