Nantes : Abîmé par l’orage, le lit à baldaquin flottant définitivement retiré

CULTURE A quelques jours de la fin du Voyage à Nantes, l'oeuvre d'art a été dégradée par les intempéries ce week-end

J.U.
— 
L'œuvre « Pas encore mon histoire », signée Vincent Olinet, représente un lit à baldaquin flottant.
L'œuvre « Pas encore mon histoire », signée Vincent Olinet, représente un lit à baldaquin flottant. — S.Salom-Gomis/Sipa

Dommage si vous ne l’aviez pas encore vu. Le luxueux lit à baldaquin qui flottait sur le bassin Saint-Félix à Nantes a été définitivement retiré ce lundi matin, annonce le Voyage à Nantes. Cette oeuvre d’art contemporain, qui fait partie des succès de l'édition 2020 du parcours, n’aura pas survécu aux nouvelles intempéries qui se sont abattues ce week-end et notamment du « soudain orage » de samedi.

Les services du VAN ont sorti de l’eau ce matin ce qu’il restait du lit, mais il a été décidé de ne pas le réinstaller pour les derniers jours de l’événement, prévu jusqu’à la fin de la semaine.

Pas le premier rebondissement

Un coup de grâce pour l’oeuvre de Vincent Olinet qui avait déjà été dégradée par le vent et subi des réparations il y a un mois. Les péripéties autour de cette installation avaient commencé début août : le Voyage à Nantes avait été obligé d’intervenir après que plusieurs personnes ont été aperçues posées voire allongées sur l’insolite plumard, pourtant éloigné des quais… Pour protéger l’oeuvre, une caméra de vidéosurveillance et des panneaux explicatifs avaient été installés.

L'édition 2020 du Voyage à Nantes s'achèvera dimanche. La veille, des visites nocturnes du parcours et des musées seront proposées avec des animations.