Le tram-train devient réalité

Guillaume Frouin

— 

Depuis lundi, les automobilistes ne peuvent plus se garer sur le parking sauvage près de la mairie de Doulon. Le futur atelier de maintenance des tram-trains, dont les premiers devraient arriver en octobre prochain, va en effet être construit à la place de l'ancienne halle de fret. « C'est la première réalisation concrète de ce dossier, qui est le plus important projet ferroviaire de notre mandat », souligne Gilles Bontemps, vice-président (PCF) du conseil régional en charge des transports.

Dans un an, le tram-train reliera en effet Nantes à Clisson, et en 2011 Nantes à Nort-sur-Erdre. Et, d'ici à « 2013 maximum », il permettra de gagner Châteaubriant en une heure. Sorte de « RER à la nantaise », le tram-train disposera donc de deux garages dans la cité des Ducs. Le premier, pour les réparations lourdes, se fera dans l'atelier des TER du Grand-Blottereau, actuellement en cours de construction. Le second, à Doulon, sera dédié à la maintenance quotidienne. D'un coût de 7,4 millions d'euros, ce dernierbâtiment répondra aux normes HQE (Haute Qualité Environnementale), avec notamment un toit végétalisé.

L'aménagement des onze gares et stations de la ligne Nantes-Châteaubriant devrait pouvoir démarrer d'ici à la fin du printemps. ■