En 2009, les impôts locaux vont augmenter dans l'agglo

— 

Conséquence d'un « contexte économique difficile », d'un « recours aux emprunts limité » ou du « désengagement de l'Etat », les collectivités locales vont quasiment toutes augmenter leurs impôts respectifs cette année. Pour la première fois depuis quatre ans, le conseil général a ainsi décidé de relever son taux de la taxe foncière. Une mesure qui obligera les propriétaires de Loire-Atlantique à dépenser entre 24 et 36 euros de plus par an. Le conseil régional, lui, se décidera le 30 janvier, mais a d'ores et déjà annoncé une légère hausse de la fiscalité, soit de son fait (relèvement des taux), soit en raison de l'augmentation des bases fixées par le Parlement.

Du côté des communes, Nantes a indiqué vouloir accroître son produit fiscal d'environ 4 %, essentiellement grâce à une hausse de la taxe foncière.

Saint-Herblain va aussi réévaluer, de manière plus sensible encore, la taxe foncière et la taxe d'habitation. Les impôts rezéens progresseront également, mais les contribuables devront attendre le prochain conseil municipal pour savoir dans quelles proportions.

A la mairie d'Orvault, on envisage d'accroître les taxes « à un niveau proche de l'inflation ». Même volonté du côté de Vertou, de la Chapelle-sur-Erdre ou des Sorinières. A Carquefou, la fiscalité municipale augmentera d'un peu plus de 4 %. Elle n'avait pas évolué depuis 2003. ■Frédéric Brenon