Le département en plein essor

Frédéric Brenon

— 

L'Insee vient de publier les nouveaux chiffres de la population, basés sur le recensement de 2006. Ce qu'il faut en retenir.

G La région attire toujours Avec plus de 3,45 millions d'habitants, les Pays de la Loire constituent la cinquième région de France. Ils enregistrent 228 000 habitants supplémentaires depuis le dernier recensement de 1999, soit une croissance qui les place, là aussi, en cinquième position française.

G La Loire-Atlantique en plein boom Principal moteur du dynamisme régional avec la Vendée, la Loire-Atlantique compte désormais 1,23 million d'habitants. Treizième département français, il a gagné depuis 1999 près de 100 000 nouveaux résidents.

G Urbanisation galopante L'étalement urbain se vérifie par les fortes croissances de certaines communes dites de troisième couronne. Une tendance qui s'observe en particulier au nord de Nantes (Casson, Petit-Mars...), au sud (Geneston, Saint-Colomban...) ou dans le vignoble (Le Landreau, La Chapelle-Heulin...). A peine plus loin, le Pays de Retz, porté par ses villes côtières (Saint-Brévin, Pornic...), affiche souvent une progression moyenne annuelle supérieure à 3 %. A l'inverse, le secteur de Châteaubriant flirte avec la stagnation.

G Nantes et son agglo Avec 282 853 habitants intra-muros, Nantes est la sixième ville de France. Sa métropole concentre onze des seize communes les plus peuplées de Loire-Atlantique. Toutes connaissent une hausse de population très modérée, voire une perte d'habitants (Saint-Sébastien). Les Sorinières, Carquefou ou Mauves-sur-Loire font figure d'exception dans l'agglo, avec une croissance supérieure à 2 %.