Coronavirus à Nantes : Neuf étudiants en médecine positifs, 500 élèves testés lundi

EPIDEMIE Les élèves avaient fait des soirées d’intégration du 24 au 27 août dans des bars à Nantes

David Phelippeau

— 

L'actuelle faculté de médecine est collée au site hospitalier Hôtel-Dieu.
L'actuelle faculté de médecine est collée au site hospitalier Hôtel-Dieu. — F.Brenon/20Minutes
  • L’agence régionale de santé des Pays-de-la-Loire a annoncé ce vendredi après-midi que neuf étudiants en médecine de l’université de Nantes avaient été testés au coronavirus.
  • Ces étudiants avaient fait un rassemblement d’intégration du 24 au 27 août dans des bars à Nantes.
  • Un dépistage pour les élèves des deux promotions concernées aura lieu lundi à la faculté.

Neuf étudiants, qui sont en deuxième et troisième années de la faculté de médecine de Nantes, ont été testés positifs au Covid-19, a-t-on appris, ce vendredi après-midi, lors d’une conférence de presse de l’ ARS des Pays-de-la-Loire. « Il y a neuf cas positifs sur une centaine d’étudiants concernés par des soirées d’intégration qui ont eu lieu entre le 24 et 27 août dans des bars de Nantes », a expliqué  Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’Agence régionale de santé.

Lequel en a profité pour faire un rappel : « La nécessité de faire la fête est légitime, mais elle doit s’accompagner de précautions. Ce genre d’événements [week-end d’intégration] sont des moments de risques. Il faut encore travailler pour faire passer des bons messages sur les gestes barrières. »

Les cours ne sont pas interrompus à la faculté de médecine

Aussi, l’ARS a décidé, en lien avec l’université de Nantes, d’un dépistage lundi. « Il sera destiné à l’ensemble des deux promotions, précise Jean-Jacques Coiplet. Ce qui représente 500 personnes. » Le dépistage se fera « à proximité de l’université », sur « un site installé spécifiquement pour ça ».

Le directeur général de l’Agence régionale de santé a par ailleurs indiqué que les cours à la faculté de médecine ne seront pas interrompus. Seule la centaine d’étudiants concernée par les soirées d’intégration devra rester en quatorzaine. Du téléenseignement sera mis en place pour eux. « On préconise aux élèves de troisième année, concernés par le rassemblement festif, de ne pas faire de stage en milieu hospitalier pendant quatorze jours. »

Pour rappel, les mesures sanitaires de reprise à l’université imposent le port du masque pour tous les étudiants et un siège vide entre chaque élève.