Nantes : Le pied… Une poignée de porte propre inventée par des Nantais

INNOVATION Cette poignée s’active avec le pied et permet ainsi d’ouvrir les portes, en poussant ou en tirant

David Phelippeau
— 
La fameuse poignée propre.
La fameuse poignée propre. — Marion Desvallées
  • Trois Nantais ont découvert le concept de poignée propre lors d’un voyage aux Etats-Unis.
  • Cette ferrure s’active avec le pied et permet ainsi d’ouvrir les portes, en poussant ou en tirant.

Leur idée connaît un succès grandissant. En 2018, en revenant d’un voyage aux Etats-Unis, Marion, Pierre et Nicolas, trois Nantais et trois amis d’horizons professionnels totalement différents (notariat, informatique et commerce), décident de se lancer dans la fabrication d’une «  poignée propre », c’est-à-dire une petite patte en métal plié située en bas d’une porte. Cette ferrure s’active avec le pied et permet ainsi d’ouvrir les portes, en poussant ou en tirant.

Le concept est né d’un constat simple réalisé par ses fondateurs : le manque d’hygiène à la sortie des toilettes. « On a découvert ça aux Etats-Unis, racontent en chœur, Marion et Pierre. Ce dispositif permettait, après s’être lavé les mains au lavabo, de les garder propres au moment de quitter les toilettes. »

La poignée propre s'active avec le pied.
La poignée propre s'active avec le pied. - Marion Desvallées

En France, ce dispositif n’existe pas. Très pris par leurs emplois respectifs, les trois amis laissent leur « trouvaille » un peu en stand-by. Le site est néanmoins créé. Le fabricant est trouvé, il sera local. Et la matière choisie est l’inox 316 L. Mais, la commercialisation reste au point mort. Jusqu’à l’arrivée du coronavirus en début d’année. Le contexte sanitaire incite les trois Nantais à se remettre à fond dans leur invention pendant le confinement. « On a accéléré les choses à ce moment-là, se souvient Marion. Le site, qui était prêt, a été mis en ligne. »

Copiés par des Français et des Belges

Les Nantais peuvent se targuer d’avoir été les premiers en France à avoir commercialisé ce produit. Sur le marché, la concurrence ne tarde pas à dégainer un produit quasiment similaire, « deux concurrents en France et un en Belgique ». Toutes les portes, non munies d’une clenche, sont éligibles. « Notre cible, ce sont les entreprises et non les particuliers », précise néanmoins Pierre. On pense aux portes battantes dans les restaurants, les bars, les commerces ou encore les parkings.

Une plateforme logistique à Carquefou a déjà équipé ses bâtiments de la « poignée propre ». Un transporteur aussi ou encore une école de commerce. Le produit est livré avec la ferrure incurvée et trois vis. Depuis avril, « plusieurs milliers de "poignées propres" ont été vendues », se réjouit Marion, notaire dans la vie de tous les jours. TPC, la société, basée à Nantes, est actuellement en phase de recrutement de commerciaux. Le produit est vendu au prix de 39,90 euros.