Nantes : A partir de ce lundi, la limitation à 30 km/h devient la règle en ville

TRANSPORTS Plus de 80 % de la voirie passe en zone 30. La plupart des grands axes font toutefois exception

Frédéric Brenon

— 

Une rue en zone 30 km/h, quartier Doulon à Nantes.
Une rue en zone 30 km/h, quartier Doulon à Nantes. — J.Urbach/20Minutes
  • Il va falloir s’y habituer, la circulation est désormais limitée à 30 km/h à Nantes.
  • La zone 30 couvrait moins de 50 % de la voirie nantaise en début d’année.
  • La mesure est temporaire. Une évaluation sera faite à l’automne.

C’est l’une des grandes nouveautés de la rentrée ! A partir de ce lundi matin, la majorité de la ville de Nantes passe en zone 30 km/h. Un changement qui ne devrait pas passer inaperçu puisque des marquages ont été peints sur la chaussée, des nouveaux panneaux ont également été installés. Concrètement, alors que moins de 50 % de la voirie nantaise était limitée à 30 km/h en début d’année, ce taux dépasse désormais 80 %, soit plus de 600 km « apaisés » au total. Une initiative adoptée par de plus en plus de villes, à l’image de Grenoble, Lille, Rennes ou Angers.

Principaux arguments avancés : l’accidentologie et le bruit. « Le passage à 30 km/h permettra, dans une ville apaisée, de renforcer la sécurité de tous, piétons comme cyclistes, mais aussi de réduire les nuisances sonores pour une meilleure qualité de vie », justifie Johanna Rolland, maire de Nantes. A Grenoble, métropole pionnière de la zone 30, la démarche a porté ses fruits, une diminution de la pollution de l’air a également été constatée.

Les grands axes font exception

Reste que les exceptions au 30 km/h sont nombreuses à Nantes. Les grands axes accueillant des lignes de tram, de busway ou de chronobus sont ainsi maintenus à 50 km/h afin de ne pas ralentir les transports en commun. C’est le cas, par exemple, des boulevards de Gaulle, Prairie-au-Duc, Tertre, des Anglais, des rues Bellamy, Buat, du Croissant ou de la plupart des ponts. Le boulevard de Vendée, le boulevard de Cardiff ou la rue des Usines sont, eux aussi, exclus du dispositif.

« En réalité, il y aura toujours plusieurs règles en vigueur, des rues à 30 et en même temps à 50. Au final, un manque absolu de lisibilité pour les usagers », déplore Julien Bainvel, conseiller municipal d’opposition (LR).

Expérimentation jusqu’à l’automne

Des contrôles, pouvant entraîner des verbalisations, seront menés chaque semaine, de manière aléatoire pour commencer, prévient la mairie. « Il faudra être particulièrement vigilants », considère Emmanuel Danais, délégué départemental de l’Automobile club de l’ouest, qui craint aussi un « possible relâchement des comportements des piétons et, surtout, des cyclistes sur la route avec cet abaissement de la vitesse ».

Pour l’heure, la mesure n’est qu’une expérimentation. Une décision définitive sera prise fin 2020-début 2021 sur la base des avis remontés par les habitants. « J’espère que tous les points de vue seront écoutés, remarque Emmanuel Danais. On sait très bien que, très souvent, le provisoire dure. »