Nantes : Un suspect arrêté après le meurtre de l’adolescente de 15 ans

CRIME La jeune femme avait été retrouvée sans vie dans un appartement du centre-ville où un incendie s’était déclaré, en centre-ville de Nantes

F.B. avec AFP

— 

Un enquêteur de la police judiciaire (illustration).
Un enquêteur de la police judiciaire (illustration). — N. Pastor / SIPA

L’enquête avance. Un homme soupçonné d’être impliqué dans la mort d'une adolescente de 15 ans, dont le corps avait été retrouvé dans les combles d’une maison en feu à Nantes, a été placé en garde à vue jeudi, a déclaré le parquet de Nantes. « Un homme a été interpellé et placé en garde à vue », a indiqué une magistrate de permanence, confirmant une information de Presse Océan.

Les pompiers ont découvert le 20 août le corps de la jeune fille alors qu’ils intervenaient pour éteindre un incendie qui s’était déclaré dans les combles d’une maison en travaux, inoccupée, rue Adolphe-Moitié, entre Talensac et le pont-Saint-Mihiel, en centre-ville de Nantes.

Elle n’est pas revenue après être allée chercher un colis

« Si le décès de la jeune fille est d’origine criminelle, l’incendie constaté n’en est pas la cause », avait précisé le lendemain Olivier Bonhomme, procureur adjoint de Nantes. Deux départs de feu ont été constatés.

D’après les premiers éléments de l’enquête, la jeune fille, qui habitait à environ 200 mètres, était sortie vers 16 heures de chez elle pour aller chercher un colis. Sa mère s’était inquiétée vers 17 heures, ne la voyant pas revenir. Le corps a été découvert moins d’une heure après.

Incendie destiné à « masquer des traces »

« Le crime a donc été commis dans un temps court. Et l’incendie était sans doute destiné à masquer des traces », avait précisé Olivier Bonhomme, ajoutant que « l’hypothèse d’une mort par strangulation semble la plus probable ».

Une enquête pour homicide volontaire a été confiée à la brigade criminelle de l’antenne de police judiciaire.