Pays-de-la-Loire : Vélos, océan, gîtes… Malgré la crise, qui sont les gagnants de la saison estivale ?

TOURISME Malgré un contexte sanitaire peu rassurant, des professionnels sont parvenus à limiter la casse voire faire mieux que les années précédentes

Frédéric Brenon

— 

La grande plage des Sables d'Olonne (illustration).
La grande plage des Sables d'Olonne (illustration). — L.Venance/AFP
  • Le déficit de touristes étrangers a été compensé par un afflux de visiteurs français en Pays-de-la-Loire.
  • C’est en bord de mer que la fréquentation a été la plus élevée.
  • Les activités de plein air, comme les balades à vélo, ont eu du succès.

Disons-le tout de suite : la saison touristique estivale 2020 ne sera évidemment pas un grand cru en Pays-de-la-Loire. Dans ce contexte si particulier du Covid-19, de nombreux professionnels ont souffert d’un mois de juin catastrophique, d’une forte diminution des clients étrangers et des restrictions imposées par les protocoles sanitaires. Pour autant, dopée par une arrivée massive de touristes français, la fréquentation en juillet-août n’a pas été inférieure à l’été passé. Plusieurs secteurs sont même parvenus à tirer brillamment leur épingle du jeu. Zoom sur ces gagnants inattendus.

Le littoral et ses plages

Ce sont les grands vainqueurs de l’été, au contraire du tourisme urbain. Bien aidés par une météo radieuse en juillet, les professionnels de la côte (Loire-Atlantique et Vendée) déclarent avoir eu une activité bien plus soutenue qu’imaginée au départ, pour la plupart supérieure à 2019. « Les séjours ont été un peu plus courts mais le panier moyen des dépenses est plus élevé », constate Régine Wiest, présidente de la fédération régionale des offices de tourisme et syndicats d'initiative. « Après la période qu’on a connue, les touristes se sont lâchés », confirme Catherine Quérard, présidente du groupement national des indépendants de l'hôtellerie et de la restauration Grand ouest.

Les gîtes et maisons d’hôtes

Ils traînaient une image un peu démodée. Pourtant, contrairement aux campings et hôtels, les gîtes et maisons d’hôte ont le sourire. « L’été a été excellent ! confie Antoine Priouzeau, président des gîtes de France en Vendée. On a vu arriver une clientèle qui n’avait pas l’habitude de nous fréquenter et qui a été rassurée par le cadre isolé, sûr, offert par les gîtes. Beaucoup de familles, des grands-parents avec leurs petits enfants. C’est une vraie bonne surprise. C’est une clientèle qu’on espère fidéliser maintenant. »

Le tourisme à vélo

Le voyage itinérant à vélo, pour un week-end ou plus d’une semaine, est une tendance montante depuis plusieurs années. Mais elle a explosé cet été. L'itinéraire Loire à vélo a ainsi vu sa fréquentation progressé de 31 % cet été ! Les cyclotouristes étaient aussi particulièrement nombreux sur la Vélodyssée ou le canal de Nantes à Brest, par exemple. « Beaucoup de Français se sont convertis, notamment des familles, observe Franck Louvrier, président du comité régional de tourisme. C’est un tourisme intéressant car il apporte de la clientèle à des petits commerces parfois éloignés des grands sites touristiques. »

Cyclistes à Mauves-sur-Loire, sur l'itinéraire Loire à vélo.
Cyclistes à Mauves-sur-Loire, sur l'itinéraire Loire à vélo. - J.Damase

Les loisirs verts et nautiques

Si le tourisme rural a été pénalisé par le manque de touristes étrangers, les activités vertes et nautiques ont profité à fond des envies de plein air des clients. Accrobranche, locations de paddle, jeux aquatiques, randonnées dans les vignobles, visites à la ferme et même zoos ont eu un succès inespéré. « Il y avait une vraie envie d’extérieur ! La clientèle locale était aussi particulièrement importante. Beaucoup d’habitants sont restés dans la région et ont picoré à droite à gauche les loisirs qui s’offraient à eux », explique Régine Wiest.

Les visites d’entreprise

« La plupart des entreprises sont satisfaites de la fréquentation. Celles qui ont des boutiques ont constaté une hausse des achats. Ça a véritablement participé à la relance de leur activité », se réjouit Julien Goudeau, président de « Visitez nos entreprises en Pays-de-la-Loire ». Principaux succès : les Chantiers de l’Atlantique, les paludiers de Guérande, les caves d’Anjou. « Il y a une grande diversité de propositions d’entreprises dans cette région. Elles attirent un public familial, curieux de découvrir les secrets de fabrication. »

Les bars et restaurants ayant une terrasse

Plus que jamais, les établissements disposant d’une terrasse ont fait la différence par rapport à leurs concurrents qui en étaient dépourvus. Parce que les clients recherchaient particulièrement le plein air, bien sûr. Parce que les terrasses permettent également d’augmenter sensiblement la capacité d’accueil. « Ceux qui avaient une terrasse sont parvenus à sauver leur chiffre d’affaires, pas les autres, estime Catherine Quérard. Heureusement les municipalités ont été conciliantes en répondant positivement à la plupart des demandes des établissements. L’attente sur ce sujet est forte pour l’avenir. »