Nantes : Les Rendez-vous de l’Erdre sont de retour dans une version inédite (sur réservation)

MUSIQUE Le festival mêlant jazz et plaisance s'ouvre ce lundi dans une configuration fortement chamboulée par le Covid-19

Frédéric Brenon

— 

Yvan Robillard et Médéric Colligon.
Yvan Robillard et Médéric Colligon. — R.Denis - P.Levy-Stab
  • Le festival des Rendez-vous de l’Erdre est maintenu sous une forme moins ambitieuse que les années précédentes.
  • Les concerts ont lieu jusqu’à dimanche dans 13 communes, dont trois sites à Nantes.
  • Ils demeurent gratuits mais accessibles uniquement sur réservation.

C’est le festival nantais incontournable avant chaque rentrée. Entre 100.000 et 150.000 spectateurs fréquentent habituellement les Rendez-vous de l’Erdre pour ses concerts de jazz, ses belles embarcations ou son ambiance festive. Sauf que, cette année, en raison du coronavirus, l’événement a bien failli être annulé, comme bon nombre de festivals en France.

Les organisateurs sont parvenus à le maintenir sur pied mais dans une configuration inédite, certes moins chaleureuse, mais plus sûre d’un point de vue sanitaire. Cette 34e édition, baptisée « Les RDV (in)attendus », débute d’ailleurs ce lundi pour s’achever dimanche.

Aucune installation sur les quais en centre-ville

La principale nouveauté c’est qu’il n’y aura ni scènes, ni bars, ni kiosques sur les quais du centre-ville de Nantes. Afin d’éviter les grands rassemblements, les concerts seront proposés dans 12 communes voisines de l’Erdre (de lundi à dimanche) et trois sites nantais (à partir de vendredi) : le parc des expositions, le parc floral de la Beaujoire et les douves du château des ducs de Bretagne. « Ces concerts sont gratuits mais accessibles sur réservation uniquement, avec des jauges étudiées pour mettre en œuvre un dispositif sanitaire efficace », expliquent les organisateurs.

La scène du parc des expos accueillera une « programmation de jazz dans toute sa richesse et sa variété ». Le trompettiste Erik Truffaz, le cornettiste Médéric Collignon et le guitariste Maxime Delpierre en seront les principales vedettes. Le parc floral mettra à l’honneur des petites formations (solo, duo, trio), tandis que les douves du château feront découvrir des « artistes émergents du département ».

Défilé de bateaux jusqu’à la Jonelière

Une programmation musicale « inattendue » se déploiera également dans les quartiers de Nantes, comme le Jardin Say, le parc du Grand-Blottereau, le Bout des Landes, le parc des Capucins, ou même Transfert à Rezé.

Quant à la belle plaisance, elle n’est pas oubliée puisque une centaine de bateaux navigueront sur l’Erdre à partir de jeudi. Péniches, voile-avirons, dériveurs et quillards s’élanceront de Nort-sur-Erdre pour rejoindre la Jonelière, au niveau du Centre nautique nantais, samedi après-midi (vers 17h30). Exceptionnellement, aucun bateau ne poussera jusqu’au centre-ville de Nantes. Ils repartiront en sens inverse vers Carquefou et Sucé-sur-Erdre dimanche.