Loire-Atlantique : Le préfet Claude d’Harcourt s’en va, Didier Martin lui succède

ETAT Claude d'Harcourt, qui avait eu à gérer l'affaire Steve Maia Caniço, rejoint le ministère de l'Intérieur

Frédéric Brenon

— 

Didier Martin, nouveau préfet de Loire-Atlantique et de la région Pays-de-la-Loire, le 24 août 2020.
Didier Martin, nouveau préfet de Loire-Atlantique et de la région Pays-de-la-Loire, le 24 août 2020. — L.Venance/AFP

Du nouveau à l’hôtel de la préfecture, à Nantes. Didier Martin, ancien préfet de Moselle, a officiellement pris ses fonctions de préfet de Loire-Atlantique​ et de la région Pays-de-Loire, ce lundi. Il remplace Claude d’Harcourt, 64 ans, qui, lui, rejoint le ministère de l’Intérieur en tant que directeur général des étrangers en France.

Nommé en novembre 2018, Claude d’Harcourt n’avait pas eu à gérer l’épineux dossier Notre-Dame-des-Landes, contrairement à ses prédécesseurs. Il a tout de même été la cible de critiques pour sa gestion de  gestion de l'affaire Steve Maia Caniço, ce jeune homme tombé dans la Loire lors d’une intervention policière le soir de la Fête de la musique sur l’île de Nantes. Ses relations avec la mairie de Nantes étaient fraîches, notamment au sujet de  l'accueil des demandeurs d'asile.

Obligé de s’excuser

On se souviendra également qu’il avait interdit à plusieurs reprises des manifestations non déclarées en centre-ville de Nantes. Et qu’il avait été contraint de présenter des excuses après des propos critiques sur l’ouverture de la PMA à toutes les femmes lors d’une cérémonie des vœux.

Didier Martin, son successeur, était aussi préfet de l’Oise, du Gard et d’Eure-et-Loire depuis 2012. Pour son premier jour, il visitera l’hôtel de police de Nantes en fin d’après-midi.