Nantes : Le périphérique nord est (enfin) passé à trois voies

TRAVAUX Les travaux visant à tracer une troisième voie entre les portes de Rennes et d’Orvault sont en cours de finalisation

J.U.

— 

Nantes, le 29 avril 2016, le périphérique au niveau de la porte d'Orvault
Nantes, le 29 avril 2016, le périphérique au niveau de la porte d'Orvault — Frédéric Brenon

Comme quoi tout arrive ! Depuis ce week-end, ça bouge pour les usagers du périphérique nord de Nantes. Les travaux d’élargissement de la chaussée, visant à tracer une troisième voie entre les portes de Rennes et d’Orvault, sont en cours de finalisation. Cette voie d’entrecroisement est ouverte depuis ce week-end dans le sens intérieur, deux semaines après celle du périphérique extérieur.

« Afin de permettre une amélioration significative des conditions de circulation pour les usagers, cette ouverture intervient en anticipation de la mise en place de la signalisation directionnelle définitive prévue fin juillet. Dans cette attente, la vitesse maximale autorisée est limitée à 70 km/h pour garantir la sécurité des usagers », prévient cependant la préfecture.

Trois ans de chantier

Lancés au printemps 2017, ces travaux, visant à mieux répartir le trafic et faciliter la sortie des automobilistes avaient traîné en longueur : d’abord bloqué en raison d’un conflit entre Vinci, opérateur des travaux, et l’Etat, gestionnaire du périphérique, le chantier avait ensuite pris un peu de retard en raison de la crise sanitaire.

Le périphérique nord constitue la section la plus chargée du périphérique nantais : plus de 100.000 véhicules par jour sont comptabilisés en semaine et les bouchons sont réguliers aux heures de pointe.