Nantes : Quel parfum représente le mieux la ville ? Ça va être à vous de voter

ODEURS Du 28 novembre au 3 janvier, le grand public va pouvoir élire la fragrance qui représente la mieux la ville de Nantes

David Phelippeau

— 

Nantes, le 17 octobre 2019, Le château des ducs de Bretagne
Nantes, le 17 octobre 2019, Le château des ducs de Bretagne — Julie Urbach/20 Minutes
  • A partir du 28 novembre et jusqu’au 3 janvier, le grand public sera invité à élire le parfum qui correspond le mieux à la personnalité de Nantes.
  • Depuis plusieurs mois, trois « nez » ont eu la mission d’élaborer chacun une odeur inspirée de leurs émotions nantaises.
  • Les responsables du Voyage à Nantes, à l’origine de cette initiative, espèrent commercialiser le parfum en juin 2021.

Ils sont trois, il n’y en aura plus qu’un à la fin. A partir du 28 novembre et jusqu’au 3 janvier, le grand public sera invité à élire « le parfum qui correspond le mieux à la personnalité de notre ville », selon les termes de Jean Blaise, directeur du Voyage à Nantes, structure publique à l’origine de cette initiative inédite. Le lauréat s’appellera « Le Voyage à Nantes » et sera mixte. Il sera produit à grande échelle par la maison Art & Parfum, basée à Grasse.

Concrètement, les Nantais (et les autres) viendront découvrir et humer les trois fragrances dans une des salles du château des Ducs de Bretagne. Les votes se feront à l’aveugle, c’est-à-dire qu’ils ne sauront pas qui à réaliser le parfum qu’ils sentent, mais auront une petite synthèse de l’esprit de la fragrance.

Des odeurs bien différentes

Depuis plusieurs mois, trois « nez », comme on dit dans le jargon, ont eu la mission d’élaborer chacun une odeur inspirée de leurs émotions nantaises.

Bertrand Duchaufour, Mélanie Leroux et Marc-Antoine Corticchiato, parfurmeurs créateurs, à Nantes le mercredi 29 janvier 2020.
Bertrand Duchaufour, Mélanie Leroux et Marc-Antoine Corticchiato, parfurmeurs créateurs, à Nantes le mercredi 29 janvier 2020. - F.Brenon/20Minutes

Marc-Antoine Corticchiato a été interloqué par « par la dualité permanente » de la ville. « Eau de mer et eau douce, Bretagne et Pays-de-la-Loire, sud Loire et nord Loire etc, explique-t-il. Nantes véhicule aussi une image de rêve, de voyage. » Il a évité les « clichés » avec les « odeurs de muguet, de muscadet ou de petit-beurre ». Il intellectualise un peu : « C’est un parfum de sensation qui coule comme l’eau de la Loire qui traverse Nantes », avec « des extraits d’algues, du galbanum (plante herbacée) et du bois de Styrax (arbre d’Extrême-Orient) ».

Mélanie Roux, quant à elle, a tout de suite été « profondément marquée par l’idée de la nature dans la ville ». « Le côté végétal a été mon fil conducteur, avoue-t-elle. J’ai donc voulu une composition végétale, florale et boisée » avec des notes de duos « de muguet et de nénuphars, des cèdres et des tulipiers, de la menthe aquatique et des cyclamens ».

Commercialisé en juin 2021 ?

Enfin, Bertrand Duchaufour concède avoir conçu une fragrance « commerciale » (la préférée de 20 Minutes). « J’ai voulu composer le parfum autour de différentes notes : le magnolia, qui a été introduit très tôt dans l’histoire de la ville, […] des notes marines matinées de sel, la fraîcheur des agrumes comme le yuzu, la mandarine verte et la bergamote, une légère touche de rhum que l’on retrouve dans le fameux gâteau nantais, le santal et le patchouli (des effets de bois exotiques) et, enfin, le vetiver. » On allait oublier le petit zeste de « douceur amandée ».

Les responsables du Voyage à Nantes espèrent pouvoir commercialiser la senteur lauréate en juin 2021. Elle sera en vente dans de nombreux commerces de la ville « entre 20 et 40 euros », espère Jean Blaise.

Le flacon fabriqué par des Nantais

C’est l’atelier Polyhèdre, studio de création et de production céramique nantais créé en 2007 par Baptiste Ymonet et Vincent Jousseaume, qui s’occupera de la conception du flacon.