Nantes : La police démantèle un point de deal du quartier des Dervallières

FAITS DIVERS Cinq personnes ont été interpellées et présentées à la justice

Frédéric Brenon

— 

Saisies de drogue effectuées par la police nationale aux Dervallières à Nantes.
Saisies de drogue effectuées par la police nationale aux Dervallières à Nantes. — Police nationale

Une opération visant à démanteler un important trafic de stupéfiants a été menée mardi au sein du quartier des Dervallières à Nantes, annonce la police nationale. Cinq personnes ont été interpellées et présentées à la justice. Pas moins de 2,6 kg de résine de cannabis, des boulettes de shit (30 g), 240 g de « détails », une somme de 1.000 euros ainsi que deux véhicules ont été saisis.

Grâce au signalement d’un habitant du quartier, agressé par des trafiquants qui lui réclamaient l’accès à son logement, les enquêteurs ont pu repérer deux appartements utilisés pour le trafic de drogue. Le point de deal se tenait rue Honoré-Daumier, dans le hall de l’immeuble et était ouvert de midi à minuit.

Jusqu’à 400 euros de recettes par jour

L’un des suspects interpellés était chargé de surveiller l’appartement 24h/24 et de confectionner la marchandise, selon la police. Il affirme avoir conditionné en trois ou quatre jours quelque 10 kilos de résine en boulettes de 0.80g. soit 10.000 boulettes par jour.
Le responsable présumé du trafic, lui, a reconnu les faits principaux. Il récupérait les livraisons de produits (herbe et résine) dans le parc du quartier, ravitaillait le point de deal, vérifiait la mise en place des « charbonneurs » (vendeurs) et récupérait le fruit des ventes en fin de journée, rapporte la police. La recette pouvait grimper jusqu’à 400 euros par jour.

Les cinq suspects seront jugés ce vendredi après-midi au tirbunal correctionnel dans le cadre de la comparution immédiate. Deux complices ont également été interpellés à Laval mercredi.