Pays-de-la-Loire : « Entre 2 et 3 % d’élèves avec qui on a perdu le contact », estime le rectorat

EDUCATION Environ 60 % des élèves de l’académie de Nantes ont déjà effectué leur retour en classe

Frédéric Brenon
— 
Un cours avec port du masque au collège Debussy, à Angers, le 18 mai 2020.
Un cours avec port du masque au collège Debussy, à Angers, le 18 mai 2020. — D.Meyer/AFP

C’est la principale nouveauté de la semaine prochaine : l’école redevient obligatoire pour tous à partir du lundi 22 juin (sauf lycées). La distanciation physique entre élèves qui était imposée depuis le 11 mai « n’est plus imposée dans les écoles maternelles », confirme ce jeudi le rectorat de l'académie de Nantes. Elle est recommandée en élémentaire et au collège « là où c’est possible », ajoute le rectorat. Le port du masque reste obligatoire pour les collégiens.

Depuis la réouverture des établissements scolaires, la moyenne des élèves ayant déjà effectué leur retour en classe s’élève à « près de 60 % dans l’académie de Nantes ». Les autres continuent de suivre les enseignements proposés via Internet.

« Pour qu’ils reprennent le rythme »

Néanmoins, certains élèves ont totalement décroché. « On a entre 2 % et 3 % d’élèves avec qui on a perdu le contact, reconnaît Hervé Coindet, directeur de cabinet du recteur. Ce sont justement ceux-là qu’on souhaite rattraper avant la fin de l’année scolaire pour qu’ils reprennent le rythme de l’école et qu’ils reprennent à la rentrée de septembre les bonnes habitudes. »

L’Education nationale avait également confirmé la semaine dernière l’existence d’enseignants dits décrocheurs, c’est-à-dire qui n’auraient pas assuré la continuité pédagogique pendant le confinement. « Je ne pense pas que cette expression soit conforme à la réalité dans notre académie, répond Hervé Coindet. On peut plutôt parler de forte implication des enseignants pour s’adapter du jour au lendemain à une situation inédite extraordinaire. »

Les vacances scolaires débutent le 4 juillet dans toute la France.