« Benoit 13 » sur des sites pédophiles

- ©2008 20 minutes

— 

Son pseudo, c'était « Benoit13 ». Un prêtre vendéen de 46 ans a été condamné hier à dix-huit mois de prison avec sursis, après avoir été surpris en décembre 2007 en train de surfer sur des sites pédo-pornographiques dans un cybercafé de Nantes. L'ecclésiastique sortait alors de chez son psychiatre, où il était soigné après deux précédentes condamnations pour des faits similaires. Il parlait également de sexe lors de chats avec des internautes mineurs - ou du moins qui se présentaient comme tels.

Incarcéré depuis octobre, l'homme a affirmé n'avoir jamais rencontré ses contacts virtuels. « Je suis le premier effaré par ce que j'ai fait », explique le prêtre, dont le diocèse de Belley-Ars (Ain) l'a écarté dès sa première condamnation de fonctions en rapport avec les enfants. « Je voudrais la castration chimique pour mettre un terme à mes pulsions, mais les médecins n'y sont pas très favorables. » Un an de prison ferme avait été requis à son encontre.

G. F.