Déconfinement à Nantes : Comment l’aéroport a repensé l’accueil des voyageurs

ECONOMIE L'aérogare de Nantes (Loire-Atlantique) rouvre ses portes aux vols commerciaux ce lundi

Frédéric Brenon

— 

Arrivée des passagers en provenance de Lyon, lundi 8 juin 2020 à Nantes-Atlantique.
Arrivée des passagers en provenance de Lyon, lundi 8 juin 2020 à Nantes-Atlantique. — F.Brenon/20Minutes
  • L’aéroport reprend ses vols commerciaux à partir de ce lundi.
  • Le fonctionnement de l’aérogare est chamboulé par de nouvelles mesures de protection sanitaire.
  • Le trafic s’annonce assez faible ces prochaines semaines.

 

Des voyageurs pressés d’honorer leurs rendez-vous professionnels et quelques proches heureux de se retrouver. Fermé depuis le 30 mars, l’aéroport Nantes-Atlantique a officiellement rouvert ses portes ce lundi pour la reprise des vols commerciaux. Un redémarrage en douceur puisque seuls deux vols étaient programmés : un au départ (vers Lyon) et un à l’atterrissage (depuis Lyon). L’occasion de tester la nouvelle configuration de l’aérogare, réaménagée en réponse à la crise du coronavirus. Objectif : « éviter que les personnes se croisent ».

Le premier changement visible se trouve à l’extérieur : l’entrée s’effectue uniquement par deux portes : celle du hall 3 pour les voyageurs au départ, celle du hall 1 pour les accompagnants venant chercher un voyageur à l’atterrissage. Les autres accès sont fermés, contrairement à d’habitude. « Pour plus de clarté, on a changé la signalétique en affichant dès l’extérieur les numéros de quais d’enregistrement et d’embarquement », explique Laurent Noirot-Cosson, directeur commercial de Nantes-Atlantique.

« Un peu contraignant mais on va s’y faire »

En pénétrant dans l’aérogare, le masque est obligatoire à partir de 11 ans (tout comme en vol). « Du personnel sera là pour vérifier. En cas de besoin, nous proposons des masques à la vente. » Des distributeurs de gel hydroalcoolique sont installés un peu partout. Des vitres de plexiglas isolent les agents des comptoirs. Des marques au sol invitent à respecter des sens de circulation et des zones pour patienter. Les boutiques ne rouvriront progressivement qu’à partir de la mi-juin.

L'entrée dans l'aérogare s'effectue désormais uniquement par le hall 3.
L'entrée dans l'aérogare s'effectue désormais uniquement par le hall 3. - F.Brenon/20Minutes

L’accès à la zone d’embarquement s’effectue par un nouvel escalier, toujours dans un « souci de mieux gérer les flux ». Les contrôles de passagers et de bagages se déroulent « comme d’habitude » mais les bacs et tapis sont « nettoyés beaucoup plus régulièrement ». Les voyageurs doivent également présenter une attestation sur l'honneur d’absence de symptôme de Covid.

Quant aux passagers venant d’atterrir, ils sont invités à garder leurs distances au moment de récupérer leurs valises. Et doivent sortir d’un seul côté, histoire de ne pas croiser ceux venant pour embarquer. « C’est un peu contraignant mais on s’y fait », commente Jean-Denis, un Grenoblois ayant atterri à Nantes ce lundi matin. Je suis à l’aise avec la situation parce que je pense avoir déjà eu le Covid. Mais j’imagine que les gens anxieux, eux, ne sont pas venus. » « Il y a pas mal de changements à intégrer, surtout pour les habitués, convient Laurent Noirot-Cosson. Le trafic va monter en puissance petit à petit et nous laisser le temps de rôder le dispositif », estime-t-il.

« Incapables de donner des prévisions »

Pour l’heure, seules cinq compagnies (Air France, Easyjet, Transavia, Volotea et Ryanair) ont annoncé leur reprise en juin avec, pour l’essentiel, des vols domestiques. D’autres compagnies, comme Vueling et Aegan airlines, attendront juillet avec, cette fois, des vols internationaux bien plus nombreux (Italie, Espagne, Grèce, Islande…). « L’offre évolue très vite, au jour le jour, commente le directeur commercial. Nous sommes incapables de donner des prévisions. Ce qu’on constate tout de même, c’est que les principales compagnies sont déjà de retour. Les réservations sont également plutôt encourageantes. »

En 2019, Nantes-Atlantique a accueilli 7,2 millions de passagers, affichant une croissance d’environ 16 % entre 2019 et 2018.