Déconfinement à Nantes : Des terrasses élargies et des rues piétonnes pour aider les cafés et restaurants

CONSOMMATION La mairie de Nantes annonce des mesures pour faciliter la réouverture des cafés et restaurants

Frédéric Brenon

— 

Terrasses de café place du pilori à Nantes (illustration avant la crise du coronavirus).
Terrasses de café place du pilori à Nantes (illustration avant la crise du coronavirus). — S.Salom-Gomis/Sipa
  • Les cafés et restaurants sont fermés depuis le 16 mars.
  • Leur réouverture pourrait avoir lieu le 2 juin dans les départements classés verts.
  • Compte tenu de la crise, la ville de Nantes veut faciliter l’accueil des clients aux terrasses.

 

Fermés depuis le 16 mars, les cafés et restaurants espèrent pouvoir rouvrir leurs portes aux clients le 2 juin. Mais cette longue période d’inactivité aura, quoi qu’il arrive, sérieusement entamé leur trésorerie. Les nouvelles précautions sanitaires pourraient également ne pas faciliter un retour complet des clients. La mairie de Nantes, en partenariat avec les acteurs économiques du secteur, a donc décidé de plusieurs mesures destinées à permettre aux établissements de mieux faire face à la crise, lorsque leur réouverture sera officielle.

Pour commencer, les taxes d’occupations d’espaces publics seront levées jusqu’à la fin d’année 2020 pour les cafés et restaurants disposant d’une terrasse. Pour la ville, cela représentera un manque à gagner de 2 millions d’euros.

Il a également proposé d’autoriser les établissements ne disposant pas de terrasse d’en installer une de manière temporaire. Des autorisations seront également accordées, à titre provisoire, pour l’extension des terrasses existantes.

De nouvelles rues piétonnes

Afin de faciliter l’installation et l’accès des clients en extérieur, la circulation automobile de certaines rues nantaises pourra également être neutralisée pour la période de l’été ou à certains horaires (heure du déjeuner par exemple). Par ailleurs, des abris de terrasse et du petit mobilier supplémentaires seront également autorisés pour permettre aux établissements de mieux accueillir leur clientèle. Le contenu et les modalités détaillées de ces annonces seront inscrits dans une charte en cours de finalisation avec les acteurs de la profession, précise la mairie de Nantes.

« Les cafés, les restaurants participent de l’image de Nantes, de son animation, de sa qualité de vie. La ville est à leurs côtés pour leur permettre une reprise d’activités dans les meilleures conditions, et donner envie aux Nantaises et aux Nantais de retrouver leurs terrasses dès que possible », justifie Johanna Rolland, maire de Nantes.