Déconfinement en Loire-Atlantique : L’accès aux bords de Loire et de rivières autorisé à partir de mardi

DECONFINEMENT L’interdiction d’accès aux rives, qui courait depuis fin mars, est levée ce 12 mai, indique la préfecture

F.B.

— 

Les bords de Loire (ici le Hangar à bananes à Nantes) sont interdits d'accès depuis le 31 mars.
Les bords de Loire (ici le Hangar à bananes à Nantes) sont interdits d'accès depuis le 31 mars. — S.Salom-Gomis/Sipa

Depuis fin mars, l’accès aux cours d’eau et à leurs berges était strictement interdit en Loire-Atlantique, afin d’éviter les promenades et rassemblements susceptibles de favoriser la propagation du Covid-19. L’arrêté préfectoral, qui s’ajoute à l’interdiction des plages et du littoral, était toutefois plus ou moins respecté, en particulier sur les bords de Loire, où de nombreux habitants résident, et sur les bords de l’Erdre, particulièrement prisés des joggeurs. Des barrières et affiches avaient pourtant été installées afin de dissuader les récalcitrants.

La situation sera désormais plus simple à appréhender puisque, dans le cadre du déconfinement, l’accès aux berges du fleuve et des rivières du département est à nouveau autorisé à partir de ce mardi, indique la préfecture.

Pas les plages

Les sentiers côtiers, bords de lac et même les esplanades de bords de mer sont également à nouveau libres d’accès. Il faudra toutefois attendre encore un peu pour la réouverture des plages. Plusieurs communes ont formulé la demande et le préfet de Loire-Atlantique étudie actuellement la possibilité de leur accorder des dérogations.