Coronavirus à Nantes : La distribution des masques commandés par la ville a commencé dans les boîtes aux lettres

DECONFINEMENT Chaque Nantais devrait recevoir un masque en tissu d’ici au 15 mai

Frédéric Brenon

— 

La statue de la place du Bouffay à Nantes, couverte d'un masque (illustration).
La statue de la place du Bouffay à Nantes, couverte d'un masque (illustration). — L.Venance/AFP

Afin de préparer le déconfinement, la ville de Nantes avait passé commande mi-avril de masques pour chacun de ses habitants. Pas moins de 600.000 masques en tissu, lavables et réutilisables 50 fois, répondant aux normes Afnor, doivent ainsi être livrés aux Nantais. Les premiers lots sont arrivés et la distribution a même commencé par La Poste en fin de semaine dernière, confirme la mairie. Un dépliant explicatif est fourni avec. Les envois se poursuivront ces prochains jours et probablement jusqu’en fin de semaine prochaine.

« Ces masques grand public Afnor protègent les autres et peuvent apporter une protection si tout le monde en porte. En effet, ils agissent comme une protection collective en limitant la propagation du coronavirus par micro-gouttelettes lors de l’éternuement, d’une toux et de la parole », justifie la ville de Nantes, laquelle conseille de les porter dans les transports en commun, les commerces et tous les services de proximité. Il ne s’agit pas de masques chirurgicaux ou de type FFP2, réservés principalement aux soignants.

Pas forcément achetés en France

Ces masques proviennent de plusieurs commandes passées en France et en Europe. La première livraison importante provient, par exemple, d’une usine du Portugal. Un stock sera mis à la disposition des associations.

La commande de la ville de Nantes a été groupée avec plusieurs communes de Nantes métropole. La distribution locale des masques s’effectue selon les modalités fixées par les différentes municipalités (points retraits, envois postaux…).