Coronavirus à Nantes : La ville veut équiper tous ses habitants de masques en tissu

EPIDEMIE Une commande de 600.000 premiers masques lavables et réutilisables a été passée

Julie Urbach

— 

Fabrication de masques en tissu
Fabrication de masques en tissu — S. Salom Gomis/ SIPA

Après Paris ou Rennes, la ville de Nantes vient d’annoncer, ce lundi soir, qu’elle distribuera elle aussi des masques à tous ses habitants. Dans un communiqué de presse, la maire (PS) Johanna Rolland indique avoir passé une commande de 600.000 premiers masques en tissu, lavables et réutilisables, aux normes Afnor. Une première livraison, au départ du Portugal, doit avoir lieu par voie routière cette semaine. Le matériel de protection, produit par « deux fournisseurs homologués » est attendu dans « les trois prochaines semaines ».

En parallèle, la mairie indique qu’elle est en train de mobiliser le secteur industriel et les acteurs de l’économie sociale et solidaire afin d’organiser une production locale de masques. Un stock qui pourrait également grossir grâce à des initiatives citoyennes : une carte collaborative a été lancée afin que les bénévoles et associations qui s’engagent dans la confection de masques puissent se faire connaître. Pour les aider, la mairie indique avoir passé des commandes pour « leur mettre à disposition gracieusement du tissu au mètre ou des kits déjà préparés ».

Disponible au moment du déconfinement »

Aucune information n’a pour le moment été donnée sur la façon dont ces masques seront distribués à la population. Ni sur le périmètre précis, puisque la mairie indique que Johanna Rolland a proposé aux maires de l’agglomération que « Nantes Métropole puisse coordonner l’acquisition de masques en tissus pour toutes les communes qui le souhaitent ». « Mon objectif est que chaque Nantais puisse bénéficier d’un masque lavable et réutilisable au moment du déconfinement », promet Johanna Rolland dans son communiqué de presse.